Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


mercredi 31 décembre 2008

Turin et le chocolat

Turin est la véritable patrie du chocolat !
Voici la "Galleria Subalpina" où l'on trouve l'un des plus fameux cafés qui propose des chocolats "maison" absolument sublimes....
Les" baci di dama"


Les fameux "gianduiotti"

Turin sous la neige

Turin est vraiment une ville magnifique. Nous l'avons découverte sous la neige et par un froid très vif, mais ce fut un véritable enchantement...
Voici juste un petit aperçu du centre ville.
La piazza San Carlo


Il palazzo Madama


La Mole Antonelliana

Asti en hiver

Asti est une très jolie petite ville du Piémont...


Asti sous la neige

La Torre rossa

La Torre Troyana

Une rue en arcades dans la centre

samedi 27 décembre 2008

Le repas de Noël à Carcassonne

Le repas de Noël à Carcassonne fut aussi succulent que chaleureux...
Un Muscat sec de Rivesaltes pour accompagner la délicieuse langouste aux 3 sauces....

Un Bordeaux somptueux pour accompagner le poulet fermier de la Montagne Noire...

La bûche de Dame Luce...


et les 13 desserts........

Axat sous la neige

Le clocher illuminé et l'Aude sous la neige
La maison sous la neige

Les Corbières

Les Corbières, vers Saint-Paul de Fenouillèdes, le 24 décembre

Les Corbières, au même endroit, ce matin....




mercredi 24 décembre 2008

Menu de la semaine du 22 au 28 décembre

Cette semaine, un menu publié un peu en avance, pour cette dernière semaine de l'année et le premier anniversaire de "totirakapon".
Nous ne manquerons pas de publier un menu ( ou des menus) de Noël....
Antipasto : Salade de pommes de terre aux truffes
Primo : Polenta, poivrons et anchois
Secondo : Boeuf au Barolo
Les 13 desserts
Bon Noël et bonnes fêtes de fin d'annnée à tous...

mardi 23 décembre 2008

Salade de pommes de terre aux truffes

Nous continuons notre parcours culinaire dans le Piémont avec cette salade de pommes de terre métamorphosée, voire transcendée par la truffe ! Comme quoi, une simple salade de rattes peut devenir un somptueux antipasto…

Ingrédients pour 4 personnes :
- 400g de pommes de terre (rattes si possible)
- 30g de truffes noires
- 1 cuillère à soupe de jus de truffes
- 200g de salade
- 1 goutte d'huile d’olive parfumée à la truffe
- huile d'olive
- sel et poivre
Faire cuire 20mn les pommes de terre dans de l’eau salée. Les éplucher, les couper en rondelles puis les laisser refroidir dans un saladier. Faire une sauce avec 20cl d’huile d’olive, 1 goutte d'huile parfumée à la truffe, une cuillère à café de jus de truffes, du sel et du poivre. En napper les pommes de terre.
Couper les truffes en rondelles ou en bâtonnets puis les mélanger aux rattes. Laisser reposer à couvert 5mn.
Servir aussitôt sur une salade (feuille de chêne, par exemple).


lundi 22 décembre 2008

Polenta, poivrons et anchois


Une excellente recette trouvée dans "Sale & Pepe" du mois de Novembre...

Ingrédients pour 4 personnes :
- 300g de farine pour polenta
- 200g d’anchois dessalés
- 2 poivrons rouges
- 4 morceaux de tomates séchées
- 1 gousse d’ail
- 1 bouquet de persil
- huile d’olive
- huile d’arachide
- sel et poivre

Faire revenir la gousse d’ail écrasée dans un fond d’huile d’olive, ajouter les poivrons coupés en lanières et les faire cuire environ 5 ou 6mn puis éliminer la gousse d’ail.
Ajouter les tomates séchées coupées en petits morceaux, faire cuire 5mn de plus puis laisser refroidir.
Préparer une polenta comme indiqué sur l’emballage avec 200g de farine. La mélanger avec les poivrons et les tomates et la répartir dans les assiettes de service.
Saupoudrer de persil.
Paner les anchois avec la farine restante et les faire frire dans l’huile d’arachide bouillante. Les poivrer légèrement.
Les disposer sur les portions de polenta et servir aussitôt.

dimanche 21 décembre 2008

Boeuf au Barolo


Aujourd'hui, un recette emblématique du Piémont, le boeuf au Barolo, le plus grand vin du Piémont, dont nous avons rapporté quelques bouteilles cet été....
Les vins du Piémont sont issus généralement de cépages locaux. Le plus célèbre est le Nebbiolo (dont le nom dériverait du mot « nebbia », la brume), il produit des raisins qui mûrissent tardivement, justement quand les premières brumes apparaissent sur les collines.
Le centre de la production de grands vins du Piémont est la ville d'Alba. Dans les collines toutes proches des Langhe, on produit environ 6 millions de bouteilles par an de Barolo, « le roi des vins, le vin des rois ».

Le Barolo, est issu du cépage Nebbiolo à 100%, sans assemblage, et est cultivé dans une dizaine de communes situées au sud-ouest d’Alba. Trois ans de vieillissement en cuve, et il devient le prestigieux Barolo DOCG (la Dénomination d’Origine Contrôlée et Garantie est une appellation qui certifie l'origine et la qualité d'un vin, le terme "origine" faisant référence à un nom géographique d'une production viticole particulière).
Il peut se conserver 20 ans, ce qui est rare pour les vins italiens, se boit à 18° et a la particularité de bien se conserver, même débouché.

Cette recette traditionnelle est une variante de notre « bœuf en daube », et se nomme en italien « Bue brasato al Barolo ». Le Barolo est un vin très cher et peut donc être remplacé par un vin rouge très tannique, comme un Madiran. Certaines recettes préconisent une marinade de plusieurs jours…Ce plat se sert généralement avec une purée de pommes de terre ou de la polenta.
Notre version a un peu allégé la sauce d'accompagnement.
Ingrédients pour 4 personnes :
- 1 rôti de bœuf ou 1 côte de bœuf d’1,2kg environ
- 1l de vin rouge, du Barolo si possible
- 2 branches de céleri
- 1 carotte
- 1 oignon
- 6 baies de genièvre
- 4 brins de thym et de romarin
- 3 feuilles de laurier
- 2 gousses d’ail
- 1 pincée de cannelle
- 20cl de coulis de tomates
- 10cl de bouillon de légumes
- 20g de beurre
- huile d’olive
- sel et poivre
Faire mariner la viande au moins 24h dans le vin, les légumes coupés en petits morceaux, les baies de genièvre, le thym, le romarin, le laurier, les gousses d’ail pelées, la cannelle, du sel, du poivre et un filet d’huile d’olive.
Bien l’égoutter puis la faire dorer sur toutes ses faces dans un fond d’huile d’olive. Ajouter un fond de marinade filtrée et un peu de coulis de tomates, faire épaissir puis transvaser la viande dans un plat allant au four.
Ajouter un peu de marinade, du bouillon et du coulis de tomates.
Faire cuire au four préchauffé à 200°, dans une cocotte fermée, environ 20mn, selon les goûts en matière de cuisson.
Couper le rôti en tranches, faire chauffer le jus de cuisson avec un peu de beurre et émulsionner le tout.

Les 13 desserts

Aujourd'hui, 1er Nivôse !
Les 13 desserts sont une coutume de Noël en Provence, qui ne semble pas être si ancienne que cela même s'ils symbolisent autant la tradition chrétienne que de très vieilles croyances païennes, liées au solstice.
C'est au retour de la Messe de minuit, après le "Gros souper", que les treize desserts sont dégustés, le chiffre symbolisant le nombre de convives de la Cène. En Provence, rappelons que le repas du réveillon de Noël est plus important que celui du 25.
La tradition voudrait également que l'on mette 3 nappes blanches, 3 chandeliers et 3 coupelles de blé de la sainte Barbe sur la table....
Aujourd'hui, c'est l'occasion de terminer le repas le soir de Noël, que l'on soit croyant ou non.
Il y a quasiment autant de variantes que de familles et de coutumes locales, même si certains éléments sont incontournables.
Différentes associations ont fait paraître des "listes officielles". Le musée des Arts et Traditions populaires du terroir marseillais, quant à lui, recense les desserts suivants :
1. La pompe (à l'huile d'olive) : selon la tradition, il faut la rompre avec les mains, si l'on ne veut pas se retrouver ruiné l'année suivante.
2. Le nougat noir, aux noisettes et aux pistaches
3. Le nougat blanc, au miel et aux amandes
4. Les noisettes ou les noix
5. Les amandes
6. Les figues sèches
7. Les raisins secs
(Ces fruits secs, sont appelés les "4 mendiants" car ils symbolisent la couleur de la robe de bure des ordres mendiants -Augustins, Dominicains, Carmes et Franciscains-)
Il est important de faire figurer des fruits frais, comme,
8. Du raisin d'hiver
9. Des pommes ou des poires
10. Des oranges, des clémentines ou des mandarines
mais aussi
11. Les dattes (parfois farcies de pâte d'amande)
Enfin, pour compléter la liste, c'est là qu'interviennent les coutumes et les productions locales, par exemple:
12. La pâte de coing ou des confitures, que l'on retrouve fréquemment
13. Les fruits confits (notamment les melons)
Mais on peut penser aussi aux calissons d'Aix, au chocolat sous toutes ses formes, aux pruneaux, aux oreillettes (beignets de Carnaval)...
Tous les desserts doivent être présentés sur la table en même temps et en quantité . Chaque convive doit en manger un peu de chaque.

samedi 20 décembre 2008

Menu de la semaine du 15 au 21 décembre

Cette semaine, pour fêter l'anniversaire du blog, un menu vénitien et piémontais, qui synthétise nos thèmes actuels en matière de cuisine italienne....


Antipasti : Filets de rougets "in saor" aux épices
Triglie in saor con le spezie
Truite en "carpione"
Trota in carpione
Secondo: Tripes aux haricots à la piémontaise
Trippa alla piemontese
Vin conseillé : un Prosecco

"Carpione" de truites

Nos filets de truites saumonées disposés dans un plat creux...



Le"carpione" réparti sur les filets de truites avant de mariner 24h....
Cette recette est typique du Piémont.

Le « carpione » est au départ une préparation pour les carpes, d’où son nom. Cette sauce peut être utilisée pour tous les types de poissons, les viandes blanches et les légumes.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 1g de truites nettoyées et vidées et sans la tête
- 1 oignon
- 1 carotte
- 2 gousses d’ail
- 2 feuilles de laurier
- 1 branche de romarin
- 10 feuilles de sauge
- 1 verre de vinaigre blanc
- 1 verre de vin blanc sec
- 50g de farine
- 10 cl d’huile d’olive
- sel et poivre
Fariner légèrement les truites et les faire revenir dans un fond d’huile d’olive sur les deux faces. Quand elles sont bien dorées, les réserver et les laisser refroidir. Puis prélever les filets (sans la peau) et les disposer dans un plat creux ou un plat à cake.
Certaines variantes de la recette proposent d'utiliser les truites entières.
Faire revenir dans la même huile les gousses d’ail pressées et les feuilles hachées de sauge, de romarin et de laurier. Ajouter l’oignon et la carotte émincés, le vin blanc, le vinaigre et un verre d’eau, porter à ébullition et faire cuire 15mn environ.
Arroser avec le mélange vin et vinaigre chaud. Laisser refroidir puis mettre au réfrigérateur pour 24h au moins.
Au moment de servir, bien égoutter les filets de truite et les assaisonner d'un peu de vinaigre balsamique ou de quelques lamelles de truffes...

vendredi 19 décembre 2008

Totirakapon a 1 an !

Deux verres de Prosecco, dans un décor mythique, quoi de mieux pour fêter cet anniversaire ?...

Pas de grand discours pour fêter cette année et les 365 messages publiés. Notre objectif est atteint.

Juste un petit texte adapté à notre propos et provenant du très sympathique blog gattaro "un cucchiaino di zucchero".

"E' passato un anno da quando siete entrati per la prima volta nella nostra casa attraverso i profumi delle nostre ricette; è passato un anno da quando vi siete seduti alla nostra tavola e avete intrecciato le vostre storie con i sapori della nostra cucina. Qualcuno è stato qui giusto per un assaggio, altri sono giunti per poi tornare e ritornare ancora.... Il nostro ringraziamento è per tutti, per quelli che ci seguono in silenzio, per quelli che non mancano mai di lasciare un messaggio. Grazie a tutti dunque."


Tripes aux haricots à la piémontaise

Nous sommes de grands amateurs de tripes. Voici donc une recette de tripes à la piémontaise qui nous a paru, sur le papier, tout à fait succulente.
Une variante plus légère supprime les haricots et le vin blanc, remplacé par du bouillon de légumes. C’est alors la version la plus traditionnelle des tripes à la piémontaise : nous avons choisi une solution intermédiaire en ne supprimant que le coulis de tomates.
Le résultat est "ottimo": vraiment excellent !

Ingrédients pour 4 personnes :
- 1,2kg de tripes lavées et coupées en petits morceaux
- 300g de haricots type « borlotti » cuits à l’eau
- 1 branche de céleri
- 1 oignon
- 1 carotte
- 2 pommes de terre
- 3 feuilles de laurier
- 1 branche de romarin
- 25cl de vin blanc sec
- 4 cuillères à soupe de basilic et de persil hachés
- 30g de parmesan râpé ou de tome de montagne
- huile d’olive
- sel et poivre

Placer dans une grande cocotte les feuilles de laurier, de romarin, les légumes coupés en petits morceaux et un peu de sel et de poivre. Couvrir d’eau puis verser le vin et un filet d’huile d’olive. Porter à ébullition puis laisser frémir environ 20mn.
Ajouter les tripes, et un peu d’eau si nécessaire pour les recouvrir, puis faire cuire à couvert environ 2h en remuant de temps en temps. En fin de cuisson, ajouter les haricots, le hachis de persil et de basilic. Faire cuire encore 10mn environ. Répartir les tripes et les haricots dans des assiettes de service, ajouter un peu de jus de cuisson et saupoudrer de parmesan (ou de tomme de montagne râpée).
Servir aussitôt.

jeudi 18 décembre 2008

Filets de rougets "in saor" et aux épices

Une semaine très chargée ne nous a pas permis de publier (ni de réaliser) de nombreuses recettes...
Voici donc, à la fois, une recette parmi nos classiques et un grand classique de la cuisine vénitienne, un peu revisité par l'apport d'épices (étoile de badiane, bâton de cannelle, clous de girofle) mais tout en conservant la base du "saor", c'est-à-dire, des pignons et des raisins secs avec des oignons quasiment confits dans du vinaigre et du sucre.

dimanche 14 décembre 2008

Le menu de la semaine du 8 au 14 décembre

Le menu de cette semaine est encore assez copieux!
Antipasto : Tartare de boeuf aux courgettes
Primo : Spaghetti au noir de seiche et aux tomates séchées
Secondo: Poulet à la piémontaise
ou
Souris d'agneau aux épices
Dessert : Amaretti
Vin conseillé : un vin blanc sec de pays catalan à base de cépage Muscat comme le Domaine Bonzoms

samedi 13 décembre 2008

Le muscat de Tautavel



Un excellent vin blanc sec à base de cépages Muscat et Chardonnay. Il est produit en pays catalan dans le village de Tautavel (Taltahull en catalan) connu pour la découverte, dans les années 70, des restes d'un homme préhistorique vieux de 450 000 ans...


(voir le site "tautavel.com")

C'est un vin avec une robe jaune paille, sur fond de raisin frais, avec un bouquet frais où l'on trouve des notes minérales et fruitées.

Ce vin accompagne tous les poissons grillés ou cuisinés, les fruits de mer et les coquillages.
Servir entre 8 et 10°.
(Renseignements provenant du site "domaine Bonzoms" que nous vous engageons à visiter)

Blé de la Sainte Barbe

Voilà notre blé et nos lentilles plantés depuis le 4 décembre, jour de la Sainte Barbe, qui est, selon une tradition de Provence, le jour où l’on fait germer des grains de blé et des lentilles dans des coupelles tapissées de coton. Cette tradition est issue d’un antique rituel de fécondité.
Selon les croyances antiques, le blé en herbe représentait les prémices de la moisson et une bonne germination du blé au cœur de l’hiver augurait d’abondantes récoltes pour l’année suivante.
Sainte Barbe, une jeune chrétienne qui vécut au XIVème siècle, est devenue la Sainte Patronne des artificiers, des artilleurs, des mineurs et des sapeurs-pompiers. La célébration de sa fête est aujourd’hui encore associée à la notion de fécondité, si l’on en croit le proverbe : "Blé de la Sainte Barbe bien germé est symbole de prospérité pour la prochaine année".
Conseils d'utilisation:
Tapissez leur fond de coton et déposez une fine épaisseur de grains de blé ou de lentilles. Arrosez copieusement et placez vos coupelles à la lumière.
Les graines germeront rapidement et donneront de belles pousses vertes, à condition de penser à humidifier régulièrement le coton, mais sans mettre trop d'eau !

Spaghetti au noir de seiche et aux tomates séchées

Ingrédients pour 2 personnes :
- 200g de spaghetti au noir de seiche
- 8 quartiers de tomates séchées
- 1 gousse d'ail
- 1 bouquet de persil
- huile d'olive
- sel et poivre

Faire cuire les pâtes environ 8mn pour qu'elles soient "al dente".
Pendant ce temps, faire revenir une gousse d'ail pressée dans un fond d'huile d'olive, ajouter les quartiers de tomates juste pour les réchauffer.
Mélanger les tiomates aux pâtes bien égouttées et saupoudrer de persil ciselé.
Servir aussitôt.

vendredi 12 décembre 2008

Amaretti

Le nom d’ « amaretti » provient de la présence des amandes amères qui ne sont pas toujours faciles à se procurer ; on peut les remplacer par de l'essence d'amande amère ( en vente dans toutes les grandes surfaces ). Ces "amaretti" sont des biscuits traditionnels du Piémont, très faciles à réaliser et délicieux...

Ingrédients pour 4 personnes :
- 2 blancs d’œuf
- 200g d’amandes en poudre
- 25g d’amandes amères mixées ou 1 cuillère à café d’essence d’amande amère
- 1 cuillère à soupe de farine
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 zeste de citron
- 250g de sucre
- 1 pincée de cannelle
- 1 pincée de sel

Préchauffer le four à 180°.
Monter les blancs en neige et les mélanger avec la poudre d’amande, la farine, le sucre vanillé, la cannelle, le zeste de citron, le sucre en poudre et le sel. Puis ajouter les amandes amères (poudre ou essence).
Mélanger longuement le tout et former de petites boules grosses comme des noix.
Répartir ces petites boules sur la plaque de four légèrement beurrée et les écraser un peu du plat de la main (il est préférable de se mouiller légèrement la main ou d’utiliser un torchon humide).
Faire cuire environ 25 à 30mn en veillant à ne pas les faire trop cuire mais simplement leur donner une couleur dorée.
Laisser refroidir et conserver dans une boîte hermétique.

jeudi 11 décembre 2008

Souris d'agneau aux épices


Un grand classique de nos recettes !
Cette recette utilise une cocotte couverte en terre cuite, appelée dans le Piémont, une « bibinera » que l’on mettait autrefois dans les fours à bois. De nos jours, on peut utiliser les cocottes en terre type « Romertopf » que l’on peut se procurer assez facilement. Il ne faut pas hésiter à faire cuire très longuement l’agneau de façon à obtenir une viande quasiment confite….
Ingrédients pour 2 personnes :
- 2 souris d’agneau avec l’os
- 6 pommes de terre
- 2 gousses d’ail
- 4 échalotes
- 20 graines d’anis vert, de coriandre et de cumin
- 4 pétales de tomates séchées
- 10 pistils de safran ou 2 capsules (2g)
- 1 zeste de citron confit
- 1 bouquet de coriandre ou de persil frais
- huile d’olive
- sel et poivre
Saler les souris d’agneau. Les mettre dans une cocotte pouvant aller au four fermée. Dans cette cocotte, les saisir dans l’huile d’olive pendant 5mn de chaque côté en commençant par le côté peau.
Ajouter les pommes de terre coupées en 2, les gousses d’ail dégermées et fendues en 2, les 4 échalotes, les 10 pistils de safran (ou 2 capsules), 20 graines d’anis vert, de coriandre, de cumin, les tomates séchées et 1 verre d’eau.
Mettre au four pendant 4h à 130°.
Vérifier la cuisson 1 ou 2 fois.
Au moment de servir, « rajeunir » la préparation en la saupoudrant avec de la coriandre fraîche (ou du persil) et le zeste d’1 citron confit.
Couvrir quelques mn pour permettre de mêler les saveurs et servir aussitôt.

mercredi 10 décembre 2008

Poulet à la piémontaise


Une excellente recette pour préparer de la volaille....

Ingrédients pour 4 personnes :
- 4 blancs de poulet ou de pintade
- 4 tranches de pancetta
- 2 filets d’anchois
- 1 gousse d’ail
- 1 oignon
- 3 feuilles de laurier
- 1 branche de romarin
- 1 bouquet de sauge
- 3 clous de girofle
- 5 baies de genièvre
- 1 pincée de cannelle
- 1 louche de bouillon de légumes
- 25cl de vin blanc sec
- 1 verre de Marsala
- huile d’olive
- sel et poivre

Dans une grande cocotte, faire revenir l’oignon émincé et l’ail pressé dans un fond d’huile d’olive puis ajouter les herbes hachées, les épices et la pancetta coupée en petits morceaux.
Ajouter alors les blancs de poulet ou de pintade, les anchois, saler et poivrer.
Arroser de Marsala, laisser s’évaporer puis ajouter le vin blanc.
Couvrir et laisser cuire à feu doux environ 1h en ajoutant de temps en temps un peu de bouillon. Répartir les morceaux de poulet sur les assiettes de service.
Filtrer et mixer le fond de cuisson et en napper la volaille. Servir aussitôt.

En incorporant des foies de volaille, on obtient un "salmi" de volaille à la piémontaise....

Tartare tiède aux courgettes

Alors que nous nous approchons tout doucement de notre premier anniversaire, nous avons tenu à indiquer cette recette (déjà publiée le 1/1/08) de tartare tiède aux courgettes, simplissime et excellentissime ...

dimanche 7 décembre 2008

Le menu de la semaine de 1er décembre au 7 décembre

Nous avons déjà publié un copieux menu du 5/12, nous récidivons avec ce roboratif menu, très inspiré par le Piémont.
Il s'agit d'un repas de fête, donc, chaque portion doit être en rapport avec la longueur du menu !
Antipasto : Gratinée de cèpes aux truffes
Primo : Crème de roquette aux anchois
Secondi : Filets de rougets à la tapenade
&
Poulet à la "Bela Rosin"
Niente dessert

Gratinée de cèpes aux truffes

Ingrédients pour 4 personnes :
- 200g de cèpes (ou à défaut des champignons des bois)
- 100g de fromage à fondue
- 1 gousse d’ail
- 4 œufs
- 1 truffe noire
- 1 noix de beurre
- 4 feuilles de laurier
- huile d’olive
- sel et poivre

Faire revenir les cèpes émincés dans un fond d’huile d’olive avec la gousse d’ail pressée et les feuilles de laurier.Transvaser le tout dans un plat allant au four.Battre les œufs dans un saladier. Saler et poivrer puis ajouter la quasi-totalité des morceaux de truffes.
Verser les œufs sur les cèpes, ajouter le fromage coupé en fines tranches et une noix de beurre.
Mettre au four préchauffé à 180° pendant 15à 20mn le temps que le fromage fonde et commence à former une croûte un peu dorée.
Saupoudrer avec le reste des morceaux de truffes. Servir aussitôt.

samedi 6 décembre 2008

Menu de fête du 5 décembre

Déjà 350 messages publiés !

Ce menu du 5 décembre est un menu de fête avec des entrées "spécial truffes" !

Antipasto: Queues de crevettes aux truffes et à la pancetta
Crostini aux truffes et aux poires
Salade de poulet comme à Alba
Secondo: Saumon à la réglisse sur crème de fenouil
Vin conseillé: un Chardonnay de Bourgogne ou des Langhe

Salade de poulet comme à Alba (Insalata di pollo all'albese)



Alba est une très jolie petite ville du Piémont, célèbre pour ses truffes blanches, ses vins et ses noisettes. (C'est là qu'est fabriqué le Nutella !) Voici quelques photos prises cet été.

Les vins rouges produits dans les environs (la région des Langhe) sont parmi les plus fameux d'Italie.

Cette recette de poulet aux truffes est absolument délicieuse. Un "ottimo antipasto"! Le riz rouge, produit dans le Piémont, est un ajout personnel.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 4 blancs de poulet
- 2 anchois au sel nettoyés et dessalés
- 1 truffe blanche ou 1 truffe noire
- 1 jus de citron
- 1 cuillère à soupe de moutarde
- 30g de parmesan
- 1l de bouillon de légumes
- 100g de riz rouge
- huile d’olive
- sel et poivre
Faire cuire les blancs de poulet dans le bouillon de légumes pendant 30mn environ, bien les égoutter et les couper en tranches.
Préparer une sauce en mixant les anchois dans un peu d’huile d’olive avec le jus de citron et la moutarde.
Faire cuire environ 100g de riz rouge, bien l'égoutter et le mélanger avec les morceaux de poulet.
Répartir le tout dans un plat de service, napper de sauce et ajouter la truffe coupée en fines lamelles.
Servir aussitôt.

Crevettes aux truffes et à la pancetta

Une recette voisine a déjà été publiée le 1er mars.
Ici, il suffit d'enrouler une queue de crevette décortiquée et une lamelle de truffe dans une tranche de pancetta. Passer 10mn au four préchauffé à 180°.