Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


mercredi 30 septembre 2009

La dernière rose du jardin

Pour Norma C.

Carpaccio

Voici celui du Harry's Bar
.
et notre version,
un peu plus "garnie"
(de champignons, olives noires, tomates, échalote, persil ou coriande ciselés
sur un lit de roquette
et beaucoup d'huile d'olive)
Ce carpaccio peut constituer l'essentiel du repas d'un régime à base d'aliments crus.

mardi 29 septembre 2009

Sale & Pepe e tutti quanti

Les numéros de septembre de "Sale e Pepe" et "La Cucina Italiana"
plus quelques exemplaires thématiques sur
les oignons et les cébettes
les courgettes
le fenouil et le céleri
et les artichauts...
Des monographies de "La buona cucina" datant de juin 2007 et dénichés au fin fond
d'un marchand de journaux de Susa...

Il est grand temps d'aller faire les courses mensuelles en Italie !
Ce sera sur la côte de Ligurie, cette fois-ci....

dimanche 27 septembre 2009

Le menu de la semaine du 21 au 27 septembre

Cette semaine, c'était donc le "demi-versaire"
de notre Charlie...

Deux menus pour fêter cet événement ....
.
Tout d'abord un menu à un seul plat,
simplement accompagné d'une salade :
Baccalà frite
ou
Tripes à la génoise
ou
Pollo in fricassea

Ensuite menu "crudivore"
Antipasto : Sformatino de petits légumes à la tapenade
(sans pain !)
.
.
Secondo : Tartare de veau au Pesto
ou, si l'on aime le poisson,
Tartare de thon aux agrumes
Buon appetito !

jeudi 24 septembre 2009

Pollo in fricassea

Voici une délicieuse fricassée de poulet de Ligurie.
.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 1kg de poulet coupé en morceaux ou de blancs de poulet
- 100g de champignons des bois (frais ou réhydratés)
- 1 louche de bouillon de légumes
- 2 clous de girofle
- 1 oignon
- 30g de farine
- ½ verre de vin blanc
- 1 bouquet de persil
- 2 œufs
- 1 jus de citron
- huile d’olive
- sel et poivre


Faire revenir les morceaux de poulet légèrement farinés dans un fond d’huile d’olive, ajouter les clous de girofle, le persil ciselé et l’oignon émincé. Saler et poivrer puis incorporer les champignons. Bien mélanger le tout, ajouter une louche de bouillon et le vin puis faire cuire 30 minutes environ. Ajouter du bouillon si nécessaire
Ajouter, hors du feu, les jaunes d’œuf mélangés à un peu de jus de citron et les incorporer à la préparation en mélangeant bien le tout pour éviter de faire cuire les œufs. (de les "brosser", dit-on parfois...)
Servir aussitôt.

Tripes à la génoise

Chaque région d'Italie a une spécialité de tripes,
que nous adorons.
Après les tripes au gros de sel de Vénétie, les tripes du Trastevere,
et les tripes aux haricots du Piémont,
voici ces tripes aux champignons à la génoise...
Nous avons utilisé des mousserons d'automne d'Axat,
réhydratés quelques heures.
.

Coût : €€
Facile
Préparation & Cuisson : 2 heures environ

Ingrédients pour 4 personnes :
- 800g de tripes nettoyés par le boucher
- 100g de champignons des bois (frais ou réhydratés)
- 1 ou 2 louches de bouillon de viande
- 1 verre de vin blanc
- 1 carotte, 1 oignon, 1 branche de céleri
- 1 feuille de laurier
- 1 bouquet de persil
- 30g de pignons
- 30g de parmesan râpé
- huile d’olive
- sel et poivre


Faire revenir les légumes coupés en petits morceaux dans un fond d’huile d’olive, ajouter le persil ciselé et la feuille de laurier. Saler et poivrer puis incorporer les tripes et les champignons. Bien mélanger le tout, ajouter une louche de bouillon de viande et le verre de vin et faire cuire une heure et demie environ. Ajouter en fin de cuisson les pignons écrasés, ajouter un peu de bouillon s’il manque un peu de sauce.
Saupoudrer de parmesan râpé au moment de servir.

mardi 22 septembre 2009

"Baccalà" frite

Un des plats emblématiques de la cuisine romaine.
Et assez roboratif pour ces soirées un peu fraîches...
Les fritures sont très répandues à Rome et dans tout le Latium. Ce plat est le plat traditionnel du vendredi (c'est pourquoi nous le publions un mardi, pour vous laisser le temps de le préparer...)ainsi que de la veille de Noël. On raconte que les cuisinières romaines faisaient assaut d’originalité pour varier la composition de la « pastella » qui enrobe la morue.
.


Coût : €€
Facile
Préparation : 15mn environ + 1h pour la pause de la pâte
Cuisson : 15mn

Ingrédients pour 4 personnes :
800g de filets de morue
1 œuf
1 citron
80g de farine
huile de friture
sel et poivre

☞ Mélanger au fouet la farine, un jaune d’œuf, 20cl d’eau gazeuse, si possible, puis laisser reposer 2 heures au réfrigérateur.
☞ Y incorporer ensuite le blanc d’œuf monté en neige. Saler et poivrer.
☞ Tremper les filets de morue dans cette pâte puis les frire 3 par 3 dans beaucoup d’huile bouillante, environ 5 minutes, de façon à ce qu’ils soient dorés et croquants.
☞ Les mettre à égoutter sur du papier absorbant puis servir aussitôt avec des quartiers de citron.

Automne

Aujour'dhui, c'est l'automne
et également le 1er Vendémiaire.

lundi 21 septembre 2009

Régime cru

Tous les deux ou trois mois, nous faisons un petit régime, d’une semaine environ, uniquement à base d’aliments crus.
Il faut également supprimer tous les laitages et tous les produits dérivés du lait (donc tous les fromages) ainsi que le pain et les biscottes.
Ce régime peut paraître surprenant à plus d'un, il est toutefois assez facile à suivre, en voici quelques exemples.

Il y a donc d’abord des légumes : ceux que l’on peut manger crus sont très nombreux : chou-fleur, céleri, fenouil, carotte, artichauts, tomate, oignon, poivron, etc. et toutes les salades ainsi que les champignons… ; tout cela accompagné, évidemment, d’huile d’olive et de vinaigre balsamique.
On peut les couper en tout petits dés, grâce à cet ustensile, « l’Alligator » :

Tous les fruits, consommés par exemple le matin ou à midi, sont les bienvenus !
Parmi nos recettes préférées, citons :
* Tartare de tomates et petits artichauts violets
* Tartare de tomates et framboises
* Légumes à la tapenade ou à la purée d’olives
* Légumes en « pinzimonio », avec parfois de la sauce « Bagna cauda »
* Crudités en sauce aux pois chiches
* Certaines soupes froides
* Et, bien sûr, toutes les salades composées et crudités habituelles…

En ce qui concerne les viandes, il y a tous les tartares et les « carpacci ». Parmi nos préférés, le classique tartare de bœuf ainsi que le carpaccio de bœuf, servi sur de la roquette, mais également :
* Tartare de veau au pesto
* Tartare de magrets de canard à l’orange.

On peut également consommer des poissons crus, comme dans la cuisine japonaise, même si pour certains, c’est un peu plus difficile à avaler.
Il faut une sauce ou un accompagnement assez relevés ou très aromatiques. On trouve, dans les produits de la grande distribution, des tartares de poissons, très bien assaisonnés (par exemple, certains produits « Picard », mais il y en d’autres…)
Nous aimons particulièrement :
* Tartare de saumon en crème aux câpres
* Tartare de saumon au fenouil
* Carpaccio de thon à l’huile safranée
* Tartare de thon aux agrumes
* Carpaccio de saumon et son fenouil à l’orange
* Carpaccio de St-Jacques et sa vinaigrette aux pignons
* Les tartares de poisson blanc (loup ou daurade) préparés par le poissonnier…

On perd facilement un kilo ou deux (si l’on a besoin de perdre un peu de poids) et l’on sort de table léger mais rassasié…

Bon appétit !...

dimanche 20 septembre 2009

Le menu de la semaine du 14 au 20 septembre

Un menu presque végétarien, cette semaine :
Cicheti : Feuilletés au basilic
Antipasto : Farinata
avec ses sauces de Ligurie
Primo : Lasagne aux épinards et au fromage de chèvre

Les bonnes adresses de Totirakapon : Oulx

Suite de notre message d'hier...
Aujourd'hui, Oulx,
qui est le premier grand village que l'on trouve après la frontière
en venant du col de Montgénèvre...
(Nous parlerons aussi un jour de Clavières et de Cesana Torinese,
qui sont véritablement les villages frontaliers.)
.
Un site web très complet vous permettra de mieux connaître la ville.
.
Nous ne présenterons pas une fois de plus
"La Barrica"
notre restaurant oenothèque préféré,
(voir nos messages des 31 mai et 1er juin 2009)
dont voici ci-dessous deux "prosecchi"...
Mais deux autres établissements
où l'on mange également très bien
(et uniquement fréquenté par des Italiens...)
tout d'abord, le restaurant en face de la gare d'Oulx,
"La Résidence du Commerce",
tenu par les anciens propriétaires du
"Cantun del Barbabuc"...
et "La Selvaggia"
est dans le hameau voisin de Mollieres,
presque perdu en pleine campagne.
Notre boucher-charcutier,

dans la Via Faure

et notre "paninothèque"
quand nous faisons juste un repas sur le pouce...

samedi 19 septembre 2009

Les bonnes adresses de Totirakapon : Sauze d'Oulx

Voici notre deuxième message des
" bonnes adresses de Totirakapon"
concernant Sauze d'Oulx,
qui est la station de ski du village d'Oulx,
dont nous parlerons demain.
.
De 1928 à 1945, Sauze d'Oulx a été dénommée Salice d'Ulzio,
quand le régime fasciste a entrepris d'italianiser les toponymes.
Le village avait moins de 1000 habitants en 2002
et a un site web assez bien fait,
même s'il a été traduit un peu rapidement en français...
.
Nous sommes allés pendant trois d'étés d'affilée à Sauze d'Oulx.
Nous en gardons un souvenir inoubliable ;
nous y avons trouvé non seulement de la fraîcheur, du calme
mais aussi un accueil très chaleureux et de la très bonne nourriture !
.
Nous tairons le nom du premier hôtel dans lequel nous sommes descendus,
(sa salle de fitness valait le coup d'oeil),
puis nous avons trouvé
le Grand Hôtel Besson
qui, malgré ses nombreuses étoiles,
proposait un tarif de demi-pension très correct
et des chambres splendides...
.



Dans la via Clotes,
la grande rue de Sauze d'Oulx,
on trouve d'excellentes pizze
(clin d'oeil à Adrien)
que l'on peut emporter "al taglio"...


Il y avait dans cette rue,
typique des villages piémontais de la frontière,
un excellent restaurant,
"Il Cantun del Barbabuc",
mais qui a fermé et qui s'est installé sous une autre forme
près de la gare d'Oulx....

jeudi 17 septembre 2009

Farinata


Nous poursuivons notre exploration des recettes de Ligurie,
en présentant aujourd'hui l'un de ses plats emblématiques,
la farinata.
Nous connaissions la recette par le blog génois "lapiccolacasa",
qui l'avait présentée le 29 avril 2008,
(pour retrouver la recette et la splendide photo sur ce blog, chercher par libellé "genovese").

Voici la recette traditionnelle au romarin, confectionnée à partir d'une préparation
trouvée dans une épicerie italienne de Marseille.

La légende raconte que cette préparation serait née, par hasard, en 1284, quand la flotte de Gênes battit celle de Pise. Les marins pisans prisonniers furent enfermés dans les galères génoises comme rameurs et lorsqu’une violente tempête se déchaîna sur le chemin du retour, des barils d’huile d’olive se renversèrent, des sacs de farine de pois chiches s’éventrèrent et le tout fut trempé d’eau de mer ! A la guerre comme à la guerre, les marins prisonniers durent bien se résoudre à manger cette bouillie informe. Mais certains s’aperçurent qu’elle devenait tout à fait délicieuse en la faisant sécher au soleil.

Rentrés à Gênes, ils propagèrent leur « expérience culinaire » et on se mit à cuire au four la « farinata ». (Texte de "lapiccolacasa" )
.


Coût : €
Facile
Préparation : 10mn environ + plusieurs heures de repos, si possible
Cuisson : 20mn environ

Ingrédients pour 4 personnes :
- 250g de farine de pois chiches
- 10cl d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de feuilles de romarin
- 1l d'eau
- sel
- huile d'olive

Mélanger dans une terrine la farine de pois chiches et l'eau, en remuant bien avec un fouet pour éliminer les grumeaux. Laisser reposer une nuit si possible, (ou quelques heures) en éliminant l'écume qui pourrait se former à la surface.

Ajouter alors l'huile d'olive, les feuilles de romarin et une bonne pincée de sel.

Enduire une plaque du four d'huile et la passer au four chauffé au maximum (250°) et en position gril maximale pendant 30 secondes. La sortir du four et verser délicatement le mélange par dessus.

Baisser la température du four à 220° et faire cuire environ 15mn, jusqu'à ce que la surface soit bien dorée et même que des endroits un peu brûlés apparaissent.

Servir aussitôt !

mercredi 16 septembre 2009

Lasagne d'épinards et de fromage de chèvre

Hier soir, 15 septembre, pas de repas sur la terrasse...
Trop de pluie, trop d'éclairs, trop de vent...
Nous sommes entrés dans l'automne du jour au lendemain,
comme toujours,
de 24° la veille à 14°, hier.
.
Un roboratif plat de lasagne convenait parfaitement à ce temps pluvieux.


Coût : €€€
Assez Facile
Préparation : 30mn environ
Cuisson : 45mn environ

Ingrédients pour 4 personnes :
- 10 à 12 feuilles de lasagne précuites
- 500g d’épinards en banches surgelés
- 300g de fromage de chèvre frais (type Petit Billy ou à faire fondre en salade)
- 60cl de crème fraîche liquide
- 70g de pignons
- 100g de petits lardons allumettes
- 50g de parmesan râpé
- 100g de gruyère râpé
- 1 pincée de noix muscade
- huile d'olive, sel et poivre


Faire revenir les épinards avec les petits lardons dans un fond d’huile d’olive, saler, poivrer puis réserver.
Mélanger grossièrement le fromage de chèvre avec la crème fraîche, ajouter une pincée de noix muscade et réserver.
Poêler à sec les pignons.
Au fond d’un plat allant au four, disposer 2 plaques de lasagne, répartir une couche d’épinards aux lardons, une couche de chèvre à la crème et une couche de pignons poêlés. Saupoudrer de parmesan.
Poursuivre ainsi jusqu’à épuisement des ingrédients (5 couches avec 10 feuilles de lasagne (2 par 2) sont possibles avec la quantité d’ingrédients).
Saupoudrer de gruyère râpé le dessus du plat et faire cuire au four préchauffé à 180° pendant 40-45mn.

mardi 15 septembre 2009

Feuilletés au parmesan et au basilic

Avec quelques tomates cerises du jardin,
ces feuilletés au parmesan et au basilic
sont toujours aussi délicieux !

Plus de repas sur la terrasse à partir de ce soir !
Repas chaud à l'intérieur !

lundi 14 septembre 2009

Sauces de Ligurie

Nous commençons à explorer les recettes de Ligurie
(clin d'oeil à Max de la "piccola casa")
et voici deux sauces ligures pour accompagner légumes et viandes...
Tout d'abord,

L'Aggiadda
Préparation & Cuisson : 15mn environ
Cette sauce, fortement aillée, peut accompagner de la morue, du foie grillé, des légumes bouillis, et on peut en mettre une cuillère à café dans toutes les soupes. On peut diminuer la dose d’ail pour obtenir une préparation plus légère.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 7 gousses d’ail
- 1 verre de vinaigre de vin blanc
- 2 ou 3 tranches de pain de mie humidifiées de vinaigre de vin blanc
- ½ verre de vin blanc
- sel
Ecraser, dans un mortier si possible, ou mixer les gousses d’ail dégermées, la mie de pain, le vinaigre et le vin. Faire bouillir quelques minutes pour faire s’évaporer l’alcool.
Une variante qui supprime le vin blanc, et donc la cuisson, consiste à mixer le tout en ajoutant 1 ou 2 filets d’huile d’olive. C'est notre version.
L'Acciugata
Préparation & Cuisson : 20mn environ
Cette sauce se sert traditionnellement sur du chou-fleur bouilli ou des poivrons grillés et peut remplacer la vinaigrette sur des poireaux.

Ingrédients pour 4 personnes :
- 5 anchois au sel dessalés ou 10 filets d’anchois
- 1 gousse d’ail
- 1 cuillère à café de vinaigre de vin blanc
- huile d’olive

Faire chauffer environ un verre d’huile d’olive et le vinaigre et y faire fondre les anchois coupés en morceaux et l’ail entier. Faire chauffer à feu doux en évitant de faire trop cuire les anchois et jusqu’à l’obtention d’une sauce homogène. Retirer l’ail.
Servir aussitôt.

dimanche 13 septembre 2009

Le menu de la semaine du 7 au 13 septembre

Cette semaine, voici deux menus !
.
Le menu diététique
.
Antipasti : Carpaccio de cèpes au parmesan

Primi : Soupe de melon, feta et basilic

Secondi : Filets de poulet sautés, pêches et sauce aux câpres
.
.
Le menu traditionnel
.
Antipasti : Soupe de melon aux figues et au jambon croustillant

Primi : Risotto "alla ciociara"
ou
Soupe au pistou (qui remplace les deux précédents)
Secondi : Poulet au pesto

samedi 12 septembre 2009

Carpaccio de cèpes et de parmesan


Un de nos coups de coeur :
des cèpes finement coupés en lamelles avec des copeaux de parmesan,
du persil ciselé et de l'huile d'olive !
Pour ceux qui n'auraient pas regardé les commentaires du message d'hier :
la sauce verte qui accompagne le poulet et les pêches est à base d'huile d'olive, de vinaigre balsdamique et de câpres, avec quelques feuilles de persil et de basilic...

vendredi 11 septembre 2009

Salade de poulet aux pêches blanches

Aujourd'hui, cette délicieuse salade de poulet aux pêches blanches.
Il suffit de faire cuire les blancs de poulet au four, environ 30mn, avec un peu d'huile d'olive et de vin blanc puis de les couper en morceaux.
Les répartir sur des feuilles de salade
avec des pêches coupées en quartiers.
Assaisonner...
Petite devinette : quel est l'assaisonnement utilisé
(de couleur verte, mais qui n'est pas du "pesto") ?...

La réponse, dès demain soir....

jeudi 10 septembre 2009

Risotto "alla ciociara"

La "ciociara" signifie en dialecte romain "la paysanne".
Dans le film de Vittorio de Sica, de 1960, "La Ciociara", Sophia Loren interprète une jeune veuve qui fuit Rome et ses bombardements pour se réfugier dans son village natal.
Le film est tiré d'un roman de Moravia de 1957 :
.
(Photo tilff.com)
Continuant notre exploration de la cuisine du Latium,
voici un risotto "à la paysanne"
avec beaucoup de légumes...
Il y a assez peu de risotti dans la cuisine traditionnelle du Latium
mais ils sont tous excellents (voir notre "risotto au safran")
.
Nous avons dégusté une variante de ce risotto paysan dans le restaurant végétarien
"Il Margutta"
dans la célèbre "via Margutta" à Rome...
.
Coût : €€
Assez Facile
Préparation : 15mn environ (+ trempage et cuisson des haricots)
Cuisson : 40mn environ

Ingrédients pour 4 personnes :
400g de riz Carnaroli
1l de bouillon de légumes
150g de haricots Borlotti frais écossés et cuits 30mn
2 courgettes
150g d’asperges
150g de tomates
150g de petits pois écossais
1 oignon
parmesan râpé
1 bouquet de persil
huile d’olive
sel et poivre


Faire revenir les pointes d’asperges, les courgettes coupées en petits dés dans un fond d’huile d’olive. Y ajouter les tomates pelées et épépinées coupées en petits morceaux et l’oignon émincé. Ajouter ensuite les haricots Borlotti cuits et enfin les petits pois. Bien mélanger le tout, faire cuire quelques minutes puis ajouter environ 20cl de bouillon, saler, poivrer, couvrir et faire cuire à feu doux 20mn.
Ajouter alors le riz, bien mélanger, ajouter de nouveau du bouillon, couvrir et faire cuire 15mn de plus en ajoutant du bouillon dès que le mélange est un peu sec.
En fin de cuisson, ajouter le parmesan râpé, beaucoup de persil ciselé, une noix de beurre selon les goûts et bien mélanger.
Servir aussitôt.
Et pour terminer, je ne peux que conseiller la lecture de l'excellent blog de Jérôme Leroy, "Feu sur le quartier général !", et notamment les messages des 10 et 7 septembre, voir en lien dans la colonne de droire)....

mercredi 9 septembre 2009

Soupe de melon aux figues et jambon croustillant

Nous avions parlé dans un précédent message
de "la dernière soupe froide de l'été"...
Nous étions allés un peu vite en besogne.
On peut encore manger des soupes froides le soir
puisqu'il fait toujours très doux.
On trouve d'excellents melons et les figues sont splendides...
.
Voici donc une soupe très facile à réaliser...
Coût : €€
Facile
Préparation : 10mn + 1h environ au frais
Cuisson : 10mn
Mixer la chair d'un melon avec un doigt de Porto (blanc si possible) et laisser reposer au réfrigérateur au moins 1 heure.
Couper les figues en tranches (ou en 4 si elles sont petites).
Faire griller, sans aucune matière grasse, des tranches de jambon cru.
Répartir la soupe au melon des les assiettes de service, ajouter les figues et les tranches de jambon.
Servir aussitôt.

mardi 8 septembre 2009

Soupe au pistou

Depuis deux jours, il fait beaucoup plus frais le soir...
On annonce partout des températures presque estivales et un "été indien",
mais, quant à nous, nous pensons ne plus pouvoir manger
dehors sur la terrasse d'ici un jour ou deux.
Or donc, pour se réchauffer,
rien vaut une bonne soupe au pistou...
Voici notre "version", identique pour le pistou, à celle de Reboul,
dans "La cuisinière provençale" de 1897.
(Dans ce livre, considéré par beaucoup comme la "bible" de la cuisine provençale
et constamment réédité depuis 1897 par l'éditeur marseillais Tacussel, l'auteur n'indique, comme légumes utilisés dans la soupe, que des haricots verts, des pommes de terre et des tomates !)

Coût : €€€
Facile
Préparation : 20mn environ
Cuisson : 45mn

Ingrédients pour 4 personnes:
100 g de haricots coco blancs
100g de haricots plats
100g de haricots verts
1 courgette
1 poireau émincé fin
1 oignon
1 pomme de terre
1 tomate pelée coupée en 4
poivre et gros sel

Pour le pistou :
4 gousses d'ail
15 cl d'huile d'olive
1 bouquet de basilic
100g de parmesan

Dans un peu d’huile d’olive faire suer pendant 1 mn le poireau et l’oignon coupés en petits morceaux ; ajouter les quartiers de tomates, la pomme de terre et les cocos, faire suer encore 2 mn.
Ajouter 2 litres d’eau froide et 1 cuillère à café de gros sel.
Porter à ébullition, puis faire chauffer pendant 10 mn à feu moyen.
Ajouter alors les haricots plats, les haricots verts et la courgette, tous coupés en gros morceaux.
Laisser cuire 30 mn au minimum en maintenant l'ébullition. *
Préparer le pistou : Hacher 4 gousses d’ail, mélanger à 20 feuilles de basilic, 2 c. à soupe de parmesan : mixer le tout et ajouter 15 cl d’huile d’olive. Mélanger ensuite au reste du parmesan.
Poivrer la soupe.
Mettre le pistou dans la soupe en le faisant se dissoudre lentement.
Ajouter un trait d’huile d’olive au moment de servir (ou dans l’assiette elle-même)
Garder du pistou pour en tartiner quelques toasts.
* c'est en fin de cuisson que l'on peut ajouter des spaghetti cassés en vermicelles, mais nous n'aimons pas trop les pâtes dans la soupe...

lundi 7 septembre 2009

Poulet au pesto

Ce "pollo in tegame con pesto" pour débuter la semaine...


Coût : €€
Facile
Préparation : 10mn environ
Cuisson : 30mn environ (+ 1h au réfrigérateur)

Ingrédients pour deux personnes :
- 2 blancs de poulet
- 2 louches de bouillon de légumes
- 2 cuillères à soupe de farine
- 1/2 verre de vin blanc sec
- 20cl de "pesto" (tout prêt ou confectionné "maison")
- huile d'olive
- sel et poivre

Saupoudrer de farine les blancs de poulet coupés en morceaux et les faire revenir dans de l'huile d'olive, 10mn environ sur chaque face.
Ajouter le vin blanc, saler, poivrer, le laisser s'évaporer à feu vif, puis ajouter le bouillon de légumes, couvrir et faire cuire environ 20mn à feu doux. Ajouter du bouillon si nécessaire, vérifier la cuisson puis laisser refroidir.
Disposer les morceaux de poulet dans un plat et les napper de "pesto".
Réserver 1h au frais et servir aussitôt....

dimanche 6 septembre 2009

Soupe de melon, feta et basilic

Voici la dernière soupe froide de l'été,
(nous passerons bientôt à la soupe au pistou).
Très facile à réaliser et délicieuse !
Coût : €€
Très facile
Préparation : 15mn environ + 1 heure au réfrigérateur

Pour deux personnes :
Mixer la moitié du melon dans 5cl d'huile d'olive et une poignée de feuilles de basilic
puis poivrer abondamment.
Répartir dans les assiettes de service.
Ajouter le reste du melon (en billes) et 100g de feta coupée en dés.
Mélanger le tout, réserver 1 heure au frais
et servir avec du basilic ciselé.

Sformatino de crabe

Cette composition au fenouil, au crabe et au poivron rouge
(déjà présentée le 28 août)
est notre coup de coeur de l'été !
.
Les trois couleurs italiennes se retrouvent un peu plus dans cet agencement
que dans le précédent.

Une très grande entrée, très raffinée et pleine de saveurs,
et TRES FACILE à faire...

samedi 5 septembre 2009

Le menu de la semaine du 10 au 16 août

Cette semaine, de nouveau un menu copieux,
pour avoir des forces à la rentrée !
.
Mais on peut également prévoir de très petites quantités....
ou supprimer un des éléments...
.
Stuzzichini : Figues au gorgonzola

Antipasto : Frittata di funghi

Primo : Ravioli del plin
Secondi : Beignets de rougets et de courgettes

vendredi 4 septembre 2009

Figues au gorgonzola


Un de nos classiques à qui nous n'avions jamais accordé
de coups de coeur.

Coût : €€
Très facile
Préparation : 10mn environ
Cuisson : 10mn
Ces figues (ouvertes au milieu) sont passées au gril 5mn puis fourrées avec du gorgonzola ou du mascarpone de gorgonzola.
On les arrose alors d'un caramel de Marsala (5cl de Marsala cuit 10mn avec 5g de sucre), le tout accompagné de gros sel caramélisé (passer au gril des morceaux de gros sel et 5g de sucre puis les mélanger).
Une version "ultra-rapide" consiste tout simplement
à garnir les figues de fromage et à les servir en hors-d'oeuvre.

jeudi 3 septembre 2009

Beignets de rougets et de courgettes

Des beignets très légers finalement, avec une pâte très fine
et parfumés au romarin...
Coût : €€ (prévoir des filets de rougets déjà préparés, qui sont moins chers)
Facile
Préparation : 20mn environ
Cuisson : 20mn
- 400g de filets de rougets
- 2 courgettes
- 1 œuf
- 80g de farine, environ 1 sachet de levure
- 2 brins de romarin
- 1 cuillère à café de sucre
- huile pour friture
- sel


Couper les courgettes en lanières et les faire cuire au gril sans matière grasse.
Dans une terrine, mélanger l’œuf, la farine, le sucre, la levure et 2 pincées de sel, jusqu’à ce que la pâte soit homogène. La délayer avec 15cl d’eau, en remuant pour obtenir une pâte parfaitement lisse.
Tremper les courgettes et les filets de rougets dans la pâte et les faire dorer 3 par 3 dans un bain de friture à 180°, dans lequel on aura mis le romarin. (Utiliser 2 poêles est plus commode.)
Les retirer au fur et à mesure avec une écumoire et les égoutter sur du papier absorbant. Servir aussitôt.
Il vino giusto : un Roero Arneis Blangé

mercredi 2 septembre 2009

Frittata di funghi

Quelques cèpes ramenés d'Italie nous ont permis de réaliser cette splendide "frittata",
version italienne de l'omelette, mais cuite au four.
(On appelle communément "cèpes" (de l'occitan cep qui signifie tronc) des bolets appartenant au genre Boletus, nous apprend Wikipédia)
.
Coût : €€€
Très facile
Préparation : 10mn environ
Cuisson : 25mn