Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


dimanche 27 mars 2011

A scuola di cucina (VI) : comment choisir son poisson ?

Avez-vous pensé à retarder votre montre
d'une heure ?...

ou alors à l'avancer d'une heure ?
Je ne me souviens jamais ...
.
Aujourd'hui,
réponse à la question
de notre amie Danie :
"Comment choisir son poisson
et être sûr qu'il est frais ?"
.
Première des choses,
avoir "un pescivendolo di fidanza",
comme le nôtre, au centre commercial
de la Rouvière :
le dernier (ou le seul)
vrai poissonnier de Marseille,
peut-être....

On ne peut pas tous les jours,
aller acheter à la "Pescheria"...



Soyons sérieux et essayons de répondre à la question, car
il est vrai que choisir du poisson frais,
soit dans les supermarchés
ou sur l’étal du poissonnier
n’est pas forcément une mission très facile.
Voici quelques modestes conseils
afin de sélectionner un poisson de qualité
et merci au blog "La marmite de Gaston"
pour ces conseils :
http://blogs.cotemaison.fr/la-marmite-de-gaston/2009/11/12/comment_choisir_et_conserver_d/
.
Rappelons trois points en premier lieu :
- respecter les saisons de pêche,
- respecter les quotas de pêche,
- et ne pas négliger le poisson d’élevage
.
.
.
Il faut faire appel à tous les sens,
et en premier lieu, la vue,
car l'aspect du poisson est primordial.
- Les yeux : Ils doivent être translucides,
bombés et clairs, surtout pas troubles ou sanguinolents.
- Les branchies : Elles doivent être rouge vif et humides,
jamais brunes.
- La peau : Elle doit être brillante.
- Les nageoires : Entières et non abimées.
- L’aspect : Les poissons "tordus" sur l’étal sont un signe de fraîcheur
tout comme un mucus abondant.
.
.
Ensuite l'odorat :
Le poisson frais sent la mer et l’iode
mais surtout pas une mauvaise odeur !

Enfin, le toucher :
le poisson doit être ferme,
il devient flasque et sans consistance avec le temps.

.
Il est conseillé de conserver le poisson
entre 0°C et 2°C
mais les réfrigérateurs ne descendent
généralement pas en en dessous de 5°C,
pour cette raison,
il est préférable de consommer
le poisson dans la journée.
Si vous congelez le poisson,
décongelez-le au réfrigérateur.
.
Bon dimanche à tous !

2 commentaires:

Amartia a dit…

Et moi qui croyais que le poissson "tordu" c'était dû au stress des élevages !

colibri a dit…

Ah, la fraîcheur du poisson ... Merci pour tous ses conseils, Toti, c'est vrai que ce n'est pas facile, maintenant, avec les artifices dont usent en toute (légalité ?) les poissonniers, même pour l'odeur et pour ce que Amartia appelle le "stress de l'élevage" (hi hi !)... Résultat, et mis à part le poisson d'élevage qui a plus de chance d'être frais car péché à la demande, pour le sauvage, j'en mange de moins en moins, sauf quand je suis au bord de la mer et qu'il vient directement du pêcheur voisin !