Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


mardi 13 mars 2012

Ma dernière séance (1) : les années 70

Et voici les années  70 !
Pour débuter cette riche décennie
voici un film
comme savait le faire
le cinéma italien de ces années-là...
Il a reçu
le Grand Prix du jury au Festival de Cannes 1970, 
ainsi que l'Oscar du Meilleur film étranger en 1971.

d' Elio Petri en 1970,
avec  Gian Maria Volontè et Florinda Bolkan.


Un film vu en Italie
en 1971...
Italie, fin des années 60. Alors qu’il vient d’être nommé responsable de la police politique, l’ancien chef de la criminelle assassine de sang froid sa maitresse Augusta. 
Il laisse volontairement derrière lui des indices accablants, afin de se prouver qu’en raison de son statut, il est « au dessus de tout soupçon»…
Un excellente analyse en cliquant ici.

3 commentaires:

Amartia a dit…

Les années 70 ! Que de films, que de soirées à la cinémathèque de Lausanne ! Je me réjouis de voir quels seront tes prochains choix. Cela va me rappeler des très bons moments.

barbajuan a dit…

Amartia a tout dit. Et ça commence très fort. Je me sens plus à l'aise dans les années 70. Attendons la suite. Coup de coeur pour Gian. Merci. Mireille

Minemine et cie a dit…

Mais les années 70, c'était hier il me semble. Comment ce fait-il que le calendrier dit que c'était il y a plus de 40 ans ???
On est près pour le voyage dans le temps ! Beau début avec ce citoyen au-dessus de tout soupçon.

Linda