Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


lundi 19 mars 2012

Ma dernière séance (3) : les années 70

Aujourd'hui, un premier film de 1971,
"Les Chiens de Paille" (clic clic)
(Straw Dogs)
de Sam Peckinpah
avec Dustin Hoffman.
Le titre, énigmatique,
provient d'une maxime de Lao-Tseu
« Rudes sont le ciel et la terre qui traitent en chiens de paille la multitude d'êtres. 
Rude est le sage qui traite le peuple en chien de paille. »


Un film qui m'avait beaucoup 
impressionné à l'époque...
Comme le signale fort justement Wikipedia,
Il fait partie avec Délivrance de John Boorman
des trois films emblématiques de l'ultra-violence dans le cinéma américain des années 70.
Le film fut très controversé à sa sortie dans les salles,
la scène du viol étant "politiquement incorrecte".
Un jeune professeur de mathématiques américain, David Sumner
s'installe pour travailler dans une ferme isolée de Cornouailles, 
le pays natal de sa femme Amy
Il engage quelques jeunes gens du village pour réparer sa grange. 
L'un d'eux, Venner, a eu une liaison avec Amy avant son mariage. 
Ils proposent une partie de chasse à David et, 
en son absence, Venner et son ami Scutt violent Amy.







Les Chiens De Paille/Straw Dogs par molotov87

2 commentaires:

Amartia a dit…

Je me rappelle très bien le Délivrance et bien sûr Orange mécanique, mais pas du tout de celui-ci. Je vais le regarder, car j'ai l'impression à te lire que j'ai manqué quelque chose !

Minemine et cie a dit…

Je suis comme Amartia, je ne me rappelle pas du tout de ce film. Je ne l'ai probablement pas vu. J'ai vu Delivrance et j'ai refusé absolument de voir Orange mécanique.
La présence de Dustin Hoffman m'intrique cependant. Je vais visionner l'extrait.

Bonne journée.
Linda