Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


jeudi 16 août 2012

Ma dernière séance (1) : les années 90

Nous entamons la dernière décennie
de cette chronique
avec les années 90...
A mon avis, bien moins réjouissantes
que les précédentes....
Nous présenterons 2 années
dans chaque publication....

En 1990, nous avons eu 
pour le cinéma français
quelques films dont on peut
se souvenir:
et du côté des USA :
"Le Cercle Des Poètes Disparus -
Crimes et Délits - Les Affranchis - 
Total Recall - Sailor & Lula"...
rien de bien sensationnel...
malgré d'énormes succès commerciaux....
Nous retiendrons
quant à nous pour cette année 1990:
"Le Mari de la Coiffeuse" 
de Patrice Leconte
avec Jean Rochefort
et Anna Galiena.
7 nominations aux César
et le Prix Louis-Delluc
pour un film un peu passé inaperçu
à côté des grands succès de l'année....




Pour 1991,
ce sera 
"Danse avec les loups"
de et avec "Kévine Costère,
ce grand beau garçon qui monte si bien à cheval..."
Le film, sans renouveler le genre western,
donne une image moins caricaturale
que d'habitude
des Amérindiens...
Il a été récompensé par de nombreux Oscars
et Golden Globes....



En 91,
le cinéma français
nous a donné aussi quelques bons films
et on peut revoir
avec plaisir
Le Silence des Agneaux  de Jonathan Demme. 

Bonne journée à tous !

3 commentaires:

Mireille a dit…

Malgré mon passé de cavalière, je ne suis pas une grande fan de westerns. Mais celui-ci oui, (pas pour Kévin non!) mais justement pour sa différence. Et aussi Van Gogh un magnifique film du regretté Pialat et la justesse de jeu de Dutronc. Bonne journée.

Minemine et cie a dit…

Pour ma part, je me rappelle avec bonheur "La Gloire de mon père , Le Château de ma mère".
Et aussi "Edward Scissorhands" et JFK de Oliver Stone.

Bonne journée.
Linda

Amartia a dit…

J'avais aimé le Nikita pour son côté bande dessinée et Vang Gogh pour Dutronc bien sûr.