Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


vendredi 19 octobre 2012

Au chic parisien...

Le week-end dernier
fut parisien
et sous des trombes d'eau...
Un petit en-cas 
en descendant du TGV
fut donc le bienvenu...
Rien de mieux
que l'ambiance feutrée,
mais finalement très conviviale,
(clic clic)
de la Gare de Lyon.
Mythique restaurant ouvert en 1900,
mais ils ont renouvelé les plats, depuis...


Le décor est toujours 
aussi kitch, 
mais on y mange très bien,
on y est vite servi,
il n'y a pas le bruit et la cohue
des brasseries parisiennes,
et le prix est correct.


Une entrée à base
de mousse de saumon
et de crème de wasabi...


Un tartare de boeuf
juste poêlé
pour Toti...


et un wok végétarien
pour Norma...


De quoi reprendre des forces
avant d'autres aventures....

4 commentaires:

Mireille a dit…

C'est vrai que l'on y mange vite et bien au Train Bleu. Mais ce qui m'y plait le plus c'est son décor et ses peintures. Avant il s'appelait le "Buffet de la Gare de Lyon". Je me souviens qu'avec maman qui était parisienne nous prenions le train bleu, le Paris Vintimille pour aller voir mon oncle et nous mangions toujours là. J'étais fascinée par le décor et je le suis toujours.
Je vois dans l'assiette de Norma une galette de Parmesan. C'est un wok sino-italien non ?
Amitiés et joli vendredi

elza jazz a dit…


Sympa le vieux décor du restaurant
" train bleu" !! Et j'ai le souvenir que l'on y mangeait toujours, plutôt bien.
Tu as vu comme le temps de ce week-end a été " immonde " ?
J'ai tenu à aller au marché (
besoin de légumes frais) sous la
pluie et... depuis je suis chez moi avec la bronchite de ma vie.
Pas très malin de ma part. Pas
raisonnable du tout. Bon week-end
à toi et pour Norma C .
ELZA

Minemine et cie a dit…

Ils ont du style jusque dans leurs assiettes au Train bleu.

Bonne journée.
Linda

Totirakapon a dit…

Je crois que tout le monde connaît le "Train Bleu" ou y a bu au moins une fois un café...

Elza, soigne-toi bien, en effet, le temps était "immonde" et j'ai rechuté d'une trachéite que je traîne depuis 3 semaines...

Oui, Mireille et le restaurant date de 1900 !
C'est à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1900 que la Compagnie Paris-Lyon-Méditerranée (PLM) a fait construire le restaurant. A l’origine, s’il s'appelait le Buffet de la Gare de Lyon.

Il a été renommé Train Bleu en 1963, en hommage au mythique « Paris-Vintimille », puis classé à l'Inventaire des Monuments Historiques en 1972 par André Malraux.

On doit aussi la renommée de l’établissement aux 41 peintures présentes sur ses murs et plafonds : les plus célèbres représentent les paysages traversés par les trains du réseau PLM.

Ajoutons à cela parquets cirés, boiseries, cuir patiné sur les longues banquettes, nappes blanches et vaisselle logotypée.

Depuis son inauguration, par le Président de la République Emile Loubet, le 7 avril 1901, la clientèle n'a cessé d'affluer. Parmi les fidèles, citons Coco Chanel, Brigitte Bardot, Jean Cocteau ou encore Dali et Jean Gabin.

Plus proche de nous : Luc Besson a immortalisé le lieu dans son film « Nikita ». Aujourd'hui, le succès est toujours au rendez-vous : quelque 500 couverts sont servis chaque jour au Train Bleu.