Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


samedi 1 décembre 2012

Risotto al radicchio e alle cozze

Aujourd'hui, 
une recette d'Emilie-Romagne :
un "risotto à l'endive de Trévise 
et aux moules".
C' un risotto « di terra e di mare » 
qui associe la fameuse endive rouge de Trévise, 
« il radicchio », à des moules.
 La recette est typiquement romagnole, 
mais semble avoir été inspirée 
par la Vénétie toute proche. 
D’ailleurs, une variante remplace les moules 
par des « vongole » (les clovisses).

I N G R E D I E N T S
pour 4 personnes

300g de riz Arborio ou Carnaroli
500g de moules fraîches ou 200g de surgelées 
2 endives rouges de Trévise
1 oignon 
20g  de parmesan râpé 
80cl  de fumet de poisson 
40g  de beurre
huile d’olive
sel


Un blog ami,
"Che profumino !" (clic clic)
a fait paraître
une photo,
et la recette,
l'année dernière...


Voici la nôtre,
qui reprend celle du "ricettario"
et qui vient mettre
une dernière touche
à notre tome 6
des "Rencontres Gourmandes",
sur l'Emilie-Romagne,
bientôt
dans toutes les bonnes librairies....


 Faire cuire les moules dans un fond d’huile d’olive, éliminer celles qui ne se sont pas ouvertes, filtrer le jus de cuisson et les décoquiller, si possible, puis les réserver. On peut utiliser également des moules surgelées et les faire cuire en suivant les instructions d’emploi.
 Faire revenir l’oignon dans de l’huile d’olive, ajouter le riz et le faire blondir quelques minutes puis incorporer, les endives de Trévise coupées en julienne, les faire cuire quelques instants et ajouter, petit à petit, du fumet de poisson et le jus de cuisson des moules jusqu’à ce qu’il soit presque totalement absorbé par le riz. Le risotto doit être « all’onda », c’est-à-dire très liquide.
 En milieu de cuisson du riz, incorporer les moules. Saler, très peu, et poivrer.
 Hors du feu, ajouter du beurre pour donner du liant puis le parmesan.
 Bien mélanger le tout.
 Servir aussitôt.

Bon week-end à tous !

6 commentaires:

norma c a dit…

Pendant que j'étais malade, tu t'empiffrais (2 assiettes au moins...) !

Amartia a dit…

Un beau mariage cette trévise et ces moules. A essayer.

Mireille a dit…

Il est crémeux à souhait.
Ces risotti sont vraiment bons à "toutes les sauces".
Vivement le livre.
C'est très bon le riz pour les malades Norma!
Amitiés et bises.

Minemine et cie a dit…

Voilà que Norma nous en apprend des belles.... Cependant,on peut te comprendre Totirakapon. J'ai fait dernièrement, la crème aux courges et aux lentilles d'une de tes chroniques. Cette crème a déclassé la soupe de courge musquée Gardennay de Campbell que j'aimais tant. C'était délicieux !

Bonne fin de semaine.
Linda

Totirakapon a dit…

Non, 4 assiettes.....

Totirakapon a dit…

Oui, Amartia, "l'abbinamento" Trévise et moules est excellent (ainsi qu'avec les clovisses.

Il était bien "all'onda", Mireille,
et malheureusement, il était hors de question de le réchauffer...

Bravo, Linda, pour cette soupe : ça doit changer de la soupe Campbell ! A moins que tu ne sois une fan d'Andy Warhol... (Je ne sais jamais où est le "h"...)