Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


samedi 19 janvier 2013

"Edicole veneziane"...

Deux kiosques à journaux
de Venise...
où nous aimons nous "ravitailler 
en magazines"...

Avis aux connaisseurs
de la Sérénissime :
où se trouvent-ils ?
Comme on dit
dans "Karambolages",
il y a des indices....





Bonne journée à tous !

12 commentaires:

Gine a dit…

Et bien, je ne vais pas pouvoir t'aider, même si j'apprécie beaucoup ces concentrés de vie sociale! Bon dimanche!

Minemine et cie a dit…

Des kiosques à journaux à l'extérieur, on ne connait pas ça au Québec, du moins à ma connaissance. Comment font-ils quand il pleut très fort et les rafales de vent ??? Sont-ils bien ancrés au sol, est-ce qu'il est déjà arrivé que des kiosques partent au vent ?

Pour les indices comme tu le sais Venise m'est inconnue... sinon par les belles photos de vos chroniques. L'horloge pourrait être un indice, non ?

Linda

Totirakapon a dit…

En Europe, du moins en France, en Italie, en Grande-Bretagne, en Espagne, tous les kiosques à journaux sont ainsi... Ils sont bien arrimés au sol et chauffés...
Effectivement, l'horloge est un indice...

f.veneta a dit…

la 2° photo près de la libreria della toletta ,la 1° je donne ma langue au chat !

Album vénitien a dit…

Pour la deuxième photo, je proposerais près du Ponte dei Meloni , une petite place juste avant de continuer vers le Rialto..mais je mets au conditionnel...bon dimanche à vous deux

Totirakapon a dit…

Exact f.veneta ! C'est en allant vers San Barnabà, près de la Toletta, à côté de l'inénarrable "Pizza e Kebab"!
Pour le 1er, à vous de jouer !

Anne a dit…

Le premier edicola n'est-il pas situé dans la strada nuova, près de l'église des Santi Apostoli, dont l'entrée se trouve en face de la pharmacie?
Bon weekend!

Album vénitien a dit…

Mais bon sang, mais c'est bien sûr....pour la première....j'attends que quelqu'un donne la bonne réponse..:-)))

Totirakapon a dit…

Non, Anne, ce n'est pas dans la Strada Nuova...
C'est entre l'Accademia et le Rialto....

Mireille a dit…

Pour la deuxième je ne savais pas car il y a très longtemps que je n'ai pas été à Venise.
Pour la première j'ose risquer Campo San Stefano mais, mes souvenirs jaunissent comme de vieilles photos, et j'émets certainement une grosse bêtise.
"L'essentiel est de participer" (Coubertin)
Amitiés du dimanche

Totirakapon a dit…

Très bien, Mireille, il s'agit en effet de l'edicola de Santo Stefano (à côté de l'église, au bout de la place, en allant vers le Rialto) qui est juste en face du glacier Paolin...

beatrice De a dit…

Ben, cela fait un sacré bout de temps que je ne suis pas *descendue * à Venise. Peut-être l'ai-je vu au détour d'un pont.Je vends mes perles de verre en brocante set vide greniers, car j'en ai beaucoup et n'arriverais jamais à tout utiliser avant d'aller au paradis. Les perles de verre de Venise se vendent pas mal. En plus je suis triste qu'elles se cassent, chaque fois que je veux agrandir les trous, malgré le foret diamanté !