Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


dimanche 13 janvier 2013

"Gli Aromi" (suite)

De retour
à "Gli Aromi",
l'un des restaurants de "Molino Stucky"...
Le bâtiment fut construit à partir de 1882,
sur les ruines de l'église San Biagio.
Dès 1884, le moulin produit 
500 quintaux de farine par jour !
Après agrandissement, la fabrique couvrait 30 000m²
et produisait quotidiennement 2500 quintaux de farine ;
elle tournait 24h sur 24 faisant travailler 1500 ouvriers...


Il y a toujours autant de "caigo"
sur la Giudecca
et certaines de nos cantines sont fermées...
(Nous en reparlerons...)


Le fondateur
du "Molino Stucky",
assassiné en 1910
par un de ses ouvriers...


Saumon cuit à la vapeur
et "cialda di parmigiano"
comme amuse-bouches...


Pour ce 2nd repas,
ce sera plutôt "ricette di mare",
avec les "schie con polenta".(Clic clic)
Ce sont de petites crevettes grises
servies avec de la polenta assez liquide...
Pour être parfaitement "DOC"
et typiquement vénitien,
 il aurait fallu de la polenta blanche,
mais c'était délicieux !


Une "Frittura di pesce"
exceptionnelle !


Et pour Norma,
des côtelettes d'agneau,
cuites à la perfection,
avec ces splendides
"verdure alla griglia"...


Un service impeccable,
une qualité et une fraîcheur exceptionnelles,
des portions conséquentes,
des prix toujours très corrects...

Voilà une adresse à recommander,
et puis, entendre,
en sortant,
"Solo, Zattere !"
vaut le détour....

Bon dimanche à tous !

5 commentaires:

norma c a dit…

Un merveilleux souvenir d'un voyage non moins merveilleux...

Gine a dit…

L'eau à la bouche, c'est sûr!

Mireille a dit…

Ces deux succulents reportages ont aiguisé mon appétit.
ce soir je vais faire une polenta crémeuse au gorgonzola.
Quant à la friture, il y a longtemps que je n'en ai pas mangé une vraiment bonne.
Mais Venise est un peu trop loin pour m'en passer l'envie.
Belle soirée pluvieuse.

Album vénitien a dit…

J'ai eu une certaine émotion en voyant la première assiette mais la suite m'a rassurée et pleinement : la qualité et la quantité en belle harmonie !
Je ne sais pas mais il m'avait semblé entendre que le Molino était fermé.Ce n'est pas le cas et c'est très bien ainsi.

Minemine et cie a dit…

Monsieur Giovanni Stucky avait probablement beaucoup à se reprocher pour finir comme ça.
Ce fut une tournée gastronomique. La qualité de la vie compte pour rehausser le quotidien. Je suis contente pour vous.

Linda