Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


vendredi 31 mai 2013

Une bonne adresse à Sienne : la pâtisserie Nannini


Nous avons fait une halte,
tous les matins de notre séjour,
dans le grand bar pâtisserie 
 Nannini...(clic clic)


Le café y est excellent,
et les pâtisseries délicieuses...


On y trouve évidemment
le "panforte" et le "panpepato",
typiques de Sienne.


La louve de Sienne
est omniprésente sur les emballages.
Pendant historique de la louve capitoline, elle rappelle 
 la fondation de la ville de Sienne par les fils de Rémus (Senius et Aschius), 
assassiné par son frère Romulus 
au moment de la fondation mythique de la ville de Rome. 
Ainsi, après le meurtre de leur père, les deux frères fuirent leur oncle 
sur deux chevaux qu’Apollon et Diane leur avaient fournis 
(un blanc et un noir, couleurs qui donneront
 celles de la Balzana, le blason siennois), 
emmenant dans leur chevauchée, la louve qui avait nourri et protégé leur père et leur oncle,
 ils en firent l’emblème de la ville qu'ils allaient fonder.
Ils atteignirent une vallée où ils décidèrent de s’établir. 
Ainsi fut fondée la ville qui prit le nom de l’aîné des deux frères 
: Senius, qui devint Siena. (Wikipedia)


 Et, bien sûr,
les sublimes "ricciarelli",
que Norma adore...
Vous pouvez en commander en ligne
grâce au lien indiqué au-dessus...


ou bien, les faire vous-mêmes :
400g d’amandes pelées
 320g de sucre en poudre
40g  de farine
1 écorce d’orange non traitée
1 blanc d’œuf
100g de sucre glace

Mixer les amandes et les mélanger à 50g de sucre en poudre. Ajouter l’écorce d’orange hachée finement et la farine, puis le blanc d’œuf monté en neige et le reste du sucre.
Former de petits tas de pâte allongés, de la forme caractéristique des « ricciarelli » (voir photo) et les laisser reposer environ 12 heures.
Faire cuire au four préchauffé à 180° pendant environ 30 minutes. Les laisser refroidir et les saupoudrer de sucre glace.

Autrefois, ce biscuit était préparé uniquement pour les fêtes de Noël. Au fil des années, suite à la forte demande des visiteurs et des touristes du monde entier, sa consommation s'est élargie aux autres mois de l'année. Sa fabrication s'effectuait, alors, dans les couvents et dans les boutiques d'herboristes : dans le centre historique de Sienne, les antiques épiceries témoignent, encore aujourd'hui, de cette tradition par des plafonds peints de fresques, avec écritures en or, célébrant les Ricciarelli, Panforti et autres pâtisseries typiquement locales fabriquées dans ces boutiques. 
L’histoire raconte qu'un Siennois, Ricciardetto (d'où le nom Ricciarello) della Gherardesca, aurait rapporté, au retour des Croisades, des gâteaux ayant la forme des babouches du Sultan.

jeudi 30 mai 2013

Fondants au chocolat de Norma (suite)

Fondants au chocolat blanc,
cette fois !


On utilise la même recette
que pour les fondants au chocolat noir,
mais on diminue la dose de sucre...
(30g suffisent...)



Un résultat excellent,
mais rien ne vaut le
vrai fondant au chocolat noir !

mercredi 29 mai 2013

Films et chansons (23) "Que la fête commence..."

Que la fête commence… 
est un film historique français 
réalisé par Bertrand Tavernier, sorti en 1975, 
avec Philippe Noiret, Jean Rochefort et Jean-Pierre Marielle. 

"Le film se déroule au XVIIIe siècle durant la période de la Régence
 et met notamment en scène l'histoire vraie 
de la conspiration de Pontcallec.
Le roi Louis XV (arrière-petit-fils et successeur de Louis XIV) 
étant mineur, la régence est assurée par son grand-oncle, 
le duc d'Orléans, (Philippe Noiret), débauché notoire, 
entouré d'une cour de prostituées et de jouisseurs délurés.

En Bretagne, le marquis de Pontcallec (Jean-Pierre Marielle) fomente 
un complot destiné à renverser le duc au profit du roi Philippe V d'Espagne, 
petit-fils de Louis XIV et oncle du jeune souverain. 
Il espère ainsi redonner son indépendance à la Bretagne 
et y proclamer la république.
L’abbé Dubois (Jean Rochefort), 
premier ministre complaisant du régent et manipulateur ambitieux, 
se charge de mettre fin à la conspiration 
tout en l'utilisant pour assouvir ses propres ambitions."

On y entend la très belle chanson,
interprétée par Gilles Servat,
en breton,
"La complainte du marquis de Pontcallec".



Eur werzeen neve zo savet;
War markiz Pontkalek eo gret;

Diskan
- "Traitour ! ah! Malloz d'id ! Malloz d'id 'ta !
Traitour ! ah ! Malloz d'id ! ah !"

War markiz iaouank Pontkalek,
Ker koant, ken drant, ker kalonek !

Mignon a oa d'ar Vretoned,
Abalamour aneo oa deuet;

Ablamour aneo oa deuet,
Hag etre-z-ho oa bet maget.

Mignon a oa d'ar Vretoned,
D'ar vourc'hizien ne larann ket;

D'ar vourc'hizien ne larann ket,
A zo a-du ar C'hallaoued;

A zo atao' kas gwaska re
N'ho deuz na madou na leve,

Nemet poan ho diou-vrec'h, noz-de,
Evit maga ho mammou d'he.

Laeket en devoa enn he benn
Dizamma d'eomp-ni hor horden;

Gwarizi-tag d'ar vourc'hizien,
O klask ann tu eid hen dibenn.

-"Otru markiz, et da guhet,
Ann tu a zo gant he kavet !"

Un chant nouveau a été composé,
il a été fait sur le marquis de Pontcalec;
Refrain
- "Toi qui l'as trahi, sois maudit ! sois maudit !
Toi qui l'as trahi, sois maudit !"
Sur le jeune marquis de Pontcalec,
si beau, si gai, si plein de coeur !
Il aimait les Bretons,
car il était né d'eux;
Car il était né d'eux,
et avait été élevé au milieu d'eux.
Il aimait les Bretons,
mais non pas les bourgeois;
Mais non pas les bourgeois
qui sont tous du parti français;
Qui sont toujours cherchant à nuire
à ceux qui n'ont ni biens ni rentes,
A ceux qui n'ont que la peine de leurs deux bras, jour et nuit,
pour nourrir leurs mères.
Il avait formé le projet
de nous décharger de notre faix;
Grand sujet de dépit pour les bourgeois
qui cherchaient l'occasion de le faire décapiter.
- "Seigneur marquis, cachez vous vite,
cette occasion, ils l'ont trouvée !"


lundi 27 mai 2013

dimanche 26 mai 2013

Fondants au chocolat de Norma


Voici donc
ces moules en silicone,
ils sont positionnés
sur une plaque en métal
type "Teflon"
et permettent donc un démoulage très facile,
puisqu'ils ne se désolidarisent pas de la plaque...


La recette aux fondants
est très facile.
Voici celle que Norma
a suivie pour les réaliser.


on a besoin de
160g de chocolat à dessert,
plus 6 carrés
(voire 12 pour les gros gourmands...),
4 oeufs, 100g de sucre en poudre,
40g de beurre,
1 càs et 1 càc de farine....

On fait fondre le chocolat avec le beurre
dans une casserole.
On mélange les œufs, le sucre 
et la farine à part,
on y incorpore le chocolat fondu et on mélange le tout.
On verse la moitié de la préparation dans les moules,
on ajoute dans chacun 1 ou 2 carrés de chocolat
et on verse le reste de la préparation par dessus.
Faire cuire à 200°,
 environ 10 à 12mn.
Démouler délicatement...
Servir chaud ou tiède
pour que le chocolat
à l'intérieur soit bien fondant !

Bon dimanche à tous !

samedi 25 mai 2013

Muffins aux olives

L'achat d'un moule en silicone
(dont nous reparlerons)
nous a permis de tester
cette recette
de "muffins" aux olives
qui sont en fait de petits cakes.


Pour 6 petits cakes,
il faut 100g de farine,
1 oeuf,
1/2 sachet de levure,
5cl de crème fraîche,
5cl d'huile d'olive,
100g d'olives noires dénoyautées,
100g de provolone
ou de cacetto
voire de mozzarella,
et faire cuire le tout environ 40mn.

Norma a essayé également
des fondants au chocolat
que nous vous présenterons bientôt !

vendredi 24 mai 2013

Tartare de crabe et vins de Cassis

Une délicieuse entrée
prête en quelques minutes :
du crabe en miettes, 
mélangé à du fenouil
et un peu d'oignon 
finement émincés,
un peu d'huile d'olive,
de l'estragon, pour ceux qui aiment,
et le tout servi sur un blinis
un peu réchauffé....


Pour accompagner
cet "antipasto gustoso",
un vin de Cassis
un Bodin,
un Paternel,
un Tigana,
voire un Château Barbanau, 
récolté
sur une commune limitrophe
et tout aussi bon...


Bonne journée à tous !

jeudi 23 mai 2013

Courgettes "in agrodolce"


Un "contorno"
aussi savoureux que facile
à préparer
avec ces
 "zucchine in agrodolce".


On fait revenir
les courgettes
coupées en petits bâtonnets
dans un fond d'huile d'olive,
puis on ajoute
10cl de vinaigre de vin blanc,
une cuillère à café de sucre en poudre,
on laisse cuire 10mn,
puis on incorpore
des pignons et des raisins secs
et on fait cuire encore 15mn,
on sale, on poivre un peu,
et c'est prêt.

mercredi 22 mai 2013

Films et chansons (22) "Mes meilleurs copains" et Lou Reed

"Mes meilleurs copains" 
est un film français,
injustement oublié,
(1989)
 réalisé par Jean-Marie Poiré.

La chanson de Lou Reed,
"Walk on the wild side"
y est reprise
plusieurs fois...

"Cinq potes approchant la quarantaine 
(Richard, Jean-Michel, Guido, Antoine et Dany) 
se retrouvent dans la maison de Richard, 
à l'occasion de la venue à Paris de Bernadette Legranbois,
 l'ancienne chanteuse du groupe qu'ils formaient tous les six 
au début des années 1970, 
et qui les avait quittés vingt ans auparavant 
pour faire carrière à Montréal.
Entre éclats de rire, souvenirs des années 70, flash-back, 
et remises en questions, quelques vieilles rancunes et histoires resurgissent."
Gérard Lanvin : Richard Chappoteaux
Christian Clavier : Jean-Michel Thuillier
Jean-Pierre Bacri : Eric Guidolini dit Guido
Philippe Khorsand : Antoine Jobert
Louise Portal : Bernadette Legranbois
Jean-Pierre Darroussin : Daniel Pécoud dit Dany
Marie-Anne Chazel : Anne
Didier Pain : Lou Bill Baker




lundi 20 mai 2013

Salades de printemps, quand même...

Des salades,
dont la recette est dans le titre...
Il paraît que vous aimez...

Salade de roquette
et de fenouil,
aux "taggiasche" et copeaux de parmesan...


Salade de fèves,
à la feta et à la menthe...


Et un généreux filet d'huile d'olive !

dimanche 19 mai 2013

La charcuterie Falorni à Greve in Chianti

Sur la route du Chianti,
"la Chiantigiana",
qui va de Florence à Sienne,
on ne peut pas manquer
le petit village de Greve in Chianti,
connu pour sa charcuterie...


Celle que l'on trouve
sur la place du village,
nous a laissé un grand souvenir...




La vieille camionnette FIAT
roule toujours, paraît-il...



La charcuterie propose
un "tagliere" impressionnant
à des prix "montalcinesques",
(pour ceux qui ont suivi les épisodes précédents)...


Des saucissons,
le fameux "rigatino" toscan,
une sorte de pancetta,
des jambons à profusion,
une ambiance gargantuesque...


et un système très ingénieux
de carte prépayée de 10€
qui permet de goûter
à plusieurs vins locaux, au verre
(1 à 2€ le tout petit verre)...



Le magasin abrite aussi 
une cave du XIIIème siècle
où l'on affine les fromages,
et depuis le temps, ils sont affinés...


Les "pecorini" toscans,



et le "marzolino",
fromage à croûte orange,
que l'on ne trouve guère que dans cette région...




Une halte inoubliable,
et en sortant du magasin,
un grand soleil nous attendait...

samedi 18 mai 2013

Filet mignon au café

Une recette aussi originale
que savoureuse...


On roule un filet mignon de porc,
légèrement huilé,
dans un mélange de café moulu,
de sucre en poudre (2/3-1/3)
et de quelques baies de genièvre mixées...


 20mn environ au four à 180°
et on le sert
avec un coulis de poivrons rouges et jaunes...


On peut ajouter quelques tuiles de parmesan grillées....

vendredi 17 mai 2013

Tarte aux asperges et au P'tit Billy

La recette est dans le titre...
On mélange juste le fromage
avec un tout petit peu de crème fraîche...



On tapisse la pâte feuilletée
de ce mélange,
on ajoute des asperges juste blanchies
et des tomatines...
On passe 15mn au four...
Un joli effet de drapeau italien,
et la tarte est aussi bonne chaude 
que froide...

jeudi 16 mai 2013

Films et chansons (21) : "L'effrontée"


de Claude Miller (1985)
avec Charlotte Gainsbourg : Charlotte Castang
Bernadette Lafont : Léone
Jean-Claude Brialy : Sam, l'impresario de Clara
Julie Glenn : Lulu
Clothilde Baudon : Clara Bauman, la jeune pianiste prodige
La chanson du film est :
                    "Sarà perché ti amo"   (Ricchi e poveri)

"Charlotte, treize ans, vit au bord du lac Léman, avec son père, Antoine, son frère aîné, Jacky et Léone, la jeune femme qui l'a élevée. Charlotte est une adolescente plutôt timide, rêveuse, qui se demande ce que la vie lui réserve. Son père et son frère ne la comprennent pas bien; et, pour se confier, Charlotte n'a que Léone et Lulu, une gamine du voisinage, plus jeune qu'elle, donc peu susceptible de l'aider vraiment... Mais le paysage mental de Charlotte va changer radicalement le jour où Clara Bauman, jeune pianiste prodige ayant également treize ans, vient donner un concert dans la région. Charlotte, fascinée par les affiches annonçant la venue de cette jeune concertiste, va réussir à s'introduire dans la superbe villa louée par Clara Bauman et sa troupe. 
Charlotte accompagne Jean, le fils d'un artisan du coin, qui va livrer du matériel à la villa. Charlotte va d'abord faire la connaissance de Sam, l'imprésario de Clara. En décrivant la vie de la jeune pianiste, celui-ci renforce le sentiment d'émerveillement de Charlotte. Puis arrive Clara, qui prend Charlotte en sympathie et, au grand désespoir de Lulu, l'invite à rester le soir pour une réception où elle va jouer du piano devant quelques amis. Clara dit aussi à Charlotte qu'elle aimerait bien l'emmener avec elle dans ses tournées. Charlotte prend cette déclaration au pied de la lettre et raconte à tout le monde qu'elle va partir avec Clara Bauman.
Après le concert de Clara dans la ville où Lulu fera un scandale, la pianiste a oublié les paroles qu'elle avait prononcées en l'air; elle repart avec tout son groupe, laissant là cette pauvre Charlotte qui avait trop vite rêvé." Ciné club de Caen http://www.cineclubdecaen.com/realisat/millerclaude/miller.htm




mercredi 15 mai 2013

Mousse de thon aux cébettes

Un coup de coeur
pour cette délicieuse
"mousse di tonno e cipollotti" ...




Il est inutile d'incorporer
de la crème fraîche,
un filet d'huile d'olive suffit !
Une délicieuse mousse
pour l'apéro !

lundi 13 mai 2013

Poisson aux poireaux et à la pistache


Recette très simple
et pleine de saveurs :
on fait revenir les poireaux émincés
dans un fond d'huile d'olive
et du vin blanc,
on ajoute ensuite
du poisson
(cabillaud, 
loup, daurade en filets),
on laisse cuire quelques minutes,
on saupoudre de pistaches
grossièrement hachées
au moment de servir
et de feuilles de sauge fraîche...


Diététique
et délicieux !

dimanche 12 mai 2013

Bouillanaisse de légumes de printemps et "timballo di spinaci e scamorza"


Un de nos classiques de printemps :
"la bouillabaisse de légumes de printemps 
au safran":
petits pois, fèves, asperges
(blanches ou vertes)
fenouil 
(ou pommes de terre)
cuits dans du bouillon,
avec du fenouil en branches,
 une feuille de laurier
et au moins 2 doses de safran...


On fait revenir
des épinards et des blettes
dans un fond d'huile d'olive
pour ce "timballo di spinaci"
puis on ajoute une saucisse émiettée
et on fait rissoler 10mn de plus...
On ajoute ensuite de la "scamorza"
ou de la mozzarella
coupée en petits morceaux.


Cette préparation
peut être utilisée
pour des "lasagne"
en ajoutant de la crème fraîche
ou de la béchamel,
mais c'est vraiment roboratif.
Il est préférable de mettre le mélange
dans un plat à tarte,
de le saupoudrer de chapelure
et de le passer au four 15mn...


Idéal pour ces soirées encore fraîches...

samedi 11 mai 2013

Repas toscan, pur jus...


A part le prosecco en apéritif...


Une "ribollita"
avec du chou noir...


Pour apprécier vraiment cette soupe « rebouillie »,
 comme son nom l’indique, il faut la faire la veille
 et la faire réchauffer lentement le lendemain.
 Elle est, en effet,
toujours basée sur le réchauffage d’un minestrone
 ou des restes de soupe aux légumes de la journée précédente.
Il existe de nombreuses variantes,
puisque c’est une soupe paysanne traditionnelle,
mais les ingrédients principaux sont toujours
 des restes de pain (sans sel), des haricots blancs 
et des légumes peu coûteux tels que carottes, 
choux, haricots, blettes, oignons...


Une frittata au chou noir également...

Vous trouverez ici (clic clic)
des renseignements
sur le "chou noir de Toscane",
un incontournable de cette région,
mais quasiment introuvable en France.



"Verdure alla griglia"...


Bonne journée à tous...