Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


samedi 30 novembre 2013

"Polpettone" aux légumes

Pour ces périodes de froid,
 rien de mieux qu'un "polpettone" !
Celui est uniquement à base de légumes
(céleri, courgettes, poireaux, fèves)
et même sans œuf,
(régime oblige...).
La viande est un mélange 
de bœuf et de veau hachés,
et le tout est passé au four 45mn...


Bonne journée à tous !

dimanche 24 novembre 2013

Quelques idées pour les fêtes...

Noël est dans un mois,
et les agapes de fin d'année
se rapprochent...
Évitons de trop manger
et privilégions la qualité...
et le diététique....
Voici donc deux idées de repas
que nous avons pu tester cette semaine...

Un tournedos Rossini
"allégé" (sans pain, sans beurre
et sans alcool).
La tranche de filet est grillée,
et servie bleue,
et le foie gras à température ambiante...


Ces cailles au miel et à la moutarde
(l'assaisonnement peut d'ailleurs convenir 
à toutes les volailles)
nous ont bien plu...


On mélange 1 càc de miel liquide
avec 1 càc de moutarde à l'ancienne
dans un fond d'huile d'olive,
quand le mélange est homogène,
on en badigeonne les cailles...
préalablement farcies d'un petit bout de pain
frotté à l'ail...
Elles seront légèrement caramélisées
au moment de servir...
Pour celles et ceux qui aiment bien le sucré,
on peut même ajouter une pointe de ketchup
au miel et à la moutarde...


Une recette très simple
(où le sucré-salé est discret)
et très peu calorique...

Bon dimanche à tous !

samedi 23 novembre 2013

Un déjeuner à Cassis...

Malgré un vent glacial et une petite pluie fine,
nous sommes allés manger, hier à midi,
avec Norma et une amie,
au restaurant "Romano", (clic clic)
sur le port, à Cassis...


En mise en bouche,
un délicieux velouté
aux truffes...


Pour Norma,
une cassolette de langouste
et petits artichauts, 
écume de roquette 
et spaghetti de butternut...


Un filet de barbue
(poisson assez proche du turbot),
braisé aux graines de cumin, 
avec haricots coco et palourdes,
pour notre amie...


Et pour Toti,
une selle d'agneau rôtie, 
sur lit de blettes fondantes...


Niente dessert,
come di solito...
Mais la carte en 
était très appétissante...
Un service rapide et impeccable,
une atmosphère très sympathique,
des prix assez doux...
Une bonne adresse à retenir,
et à conseiller !

dimanche 17 novembre 2013

Repas à Rome (suite...)

On peut quand même manger
de bonnes choses,
tout en étant au régime strict...

Ces "farfalle al ragù bianco"
(veau et "odori")
par exemple...


Un bon steak...


et de la salade,
mais sans tomates...


et pour finir,
cette photo, des "Musei vaticani",
où se côtoient sur le panneau,
la pinacothèque, la pizzeria,
les toilettes, la caffeteria et le restaurant...
Sans oublier la librairie de souvenirs....


Bon dimanche à tous,
à la semaine prochaine !

samedi 16 novembre 2013

Repas de régime à Rome...Un comble !

En effet, pour cause de régime,
les repas romains ont été "simplifiés"
peut-on dire par euphémisme...

Nous avons quand même pu 
profiter de quelques bons repas,
comme par exemple chez Cristina,
ou au restaurant de l'hôtel...

Salade composée...


Carpaccio et sauce au gorgonzola...


Risotto aux courgettes...


Bon week-end à tous !

mardi 12 novembre 2013

"Sale & Pepe" et les autres...

La moisson du mois de Novembre
a été un peu maigre en quantité,
mais prometteuse en qualité...


lundi 11 novembre 2013

11 novembre...


(Tardi)

"Tout a paru sur le point de s'achever : l'opacité se défaisant peu à peu dans la tranchée, une sorte de calme y revenait, même si d'autres détonations énormes, sonnaient encore tout autour d'elles mais à distance, comme des échos. Les épargnés se sont relevés plus ou moins constellés de fragments de chair militaire, lambeaux terreux que déjà leur arrachaient et se disputaient les rats, parmi les débris de corps çà et là : une tête sans mâchoire inférieure, une main revêtue de son alliance, un pied seul dans sa botte,…[…].

Le silence semblait donc vouloir se rétablir quand un éclat d'obus retardataire a surgi, venu d'on ne sait où et on se demande comment, bref comme un post-scriptum. C'était un éclat de fonte en forme de hache polie néolithe, brûlant, fumant, de la taille d'une main, non moins affûté qu'un gros éclat de verre. Comme s'il s'agissait de régler une affaire personnelle sans un regard pour les autres, il a directement fendu l'air vers Anthime en train de se redresser et, sans discuter, lui a sectionné le bras droit tout net, juste au-dessous de l'épaule."
« 14 » Jean Echenoz, Ed.de Minuit 2012

Novembre 1918 - Ceux qui pensaient que cette guerre finirait bientôt étaient tous morts depuis longtemps. De la guerre, justement. Aussi, en octobre, Albert reçut-il avec pas mal de scepticisme les rumeurs annonçant un armistice. Il ne leur prêta pas plus de crédit qu'à la propagande du début qui soutenait, par exemple, que les balles boches étaient tellement molles qu'elles s'écrasaient comme des poires blettes sur les uniformes, faisant hurler de rire les régiments français. En quatre ans, Albert en avait vu un paquet, des types morts de rire en recevant une balle allemande.
Il s'en rendait bien compte, son refus de croire à l'approche d'un armistice tenait surtout de la magie: plus on espère la paix, moins on donne de crédit aux nouvelles qui l'annoncent, manière de conjurer le mauvais sort.
Sauf que, jour après jour, ces informations arrivèrent par vagues de plus en plus serrées et que, de partout, on se mit à répéter que la guerre allait vraiment prendre fin. […] Quand l'armistice devint enfin une perspective raisonnable, l'espoir d'en sortir vivant commença à tarauder les plus pessimistes. En conséquence de quoi, question offensive, plus personne ne fut très chaud.
 « Au revoir là-haut » Pierre Lemaître
Paru aux éditions Albin Michel le 21 août 2013
Prix Goncourt 2013
Rappelons quelques chiffres
sur cette guerre,
qui a fait 2 millions de morts en Allemagne
et presque autant en Russie ;
pour les 72 pays belligérants,
10 millions de militaires ont été tués
et 9 millions de civils ;
pour la France,
 le bilan humain (dressé par un rapport officiel 
en 1921) est effroyable : 
1,4 million de morts (presque 1000 par jour) ; 
252 900 disparus ; 
18 222 morts en captivité ; 145 000 morts de maladie. 
(dont Guillaume Apollinaire...)
Près de 36 % de ceux qui avaient 
entre 19 et 22 ans en 1914 sont morts. 

Dans la scène finale 
de "La vie et rien d'autre" (clic clic),
Philippe Noiret rappelle
que le défilé de la Victoire 
en 1918, a duré 3 heures,
et que dans les mêmes conditions
de vitesse de marche
et de formations,
le défilé des morts
aurait pris 11 jours et 11 nuits...

"Pardonnez-moi cette précision accablante..."


Quelques films :
La vie et rien d'autre de Tavernier, 1989,
Le Pantalon de Yves Boisset, 1997, 
Joyeux Noël de Christian Carion, sorti en 2005...

dimanche 10 novembre 2013

Cafés de Rome

Nous nous sommes souvent arrêtés
dans Rome,
pour boire un café....
 ou un thé...

Dans la Galerie Alberto Sordi,
le petit café,
qui sert aussi des "tramezzini"
est des plus sympathiques....


Beaucoup plus chic,
"Babingtons",
ouvert en 1893,
piazza di Spagna,
permet de boire un très bon café,
et surtout d'excellents thés,
mais la restauration est à des prix prohibitifs...


Tiens ?
Qui est-ce ?...


Un excellent thé chinois
acheté en souvenir...


A deux pas du Panthéon,
le très connu "Giolitti",
fameux pour ses glaces,
mais le café y est 
l'un des meilleurs de Rome....



Et enfin,
dans la très très chic "Via dei Condotti",
(et son site ici).
Ouvert par un commerçant grec, en 1760,
d'où son nom,
c'est sans aucun doute, le café le plus connu
et le plus ancien de Rome.





samedi 9 novembre 2013

"Il campo dei Fiori" (3) : "pasta e cinema"

Dans une petite rue 
à côté du Campo, 
un hommage aux acteurs italiens,
mangeant des "spaghetti"...
Nous avons ainsi pu voir :

Sophia Loren...


Alberto Sordi,
dans "Un américain à Rome"...


Toto,
un grand acteur napolitain,
peu connu en France,
dans "Miseria e Nobiltà"....


Aldo Fabrizi,
autre grand acteur comique italien,
qui joua, notamment,
dans "Nous nous étions tant aimés"...




Anna Magnani,
recevant son Oscar...


et celui-ci,
que je n'arrive pas vraiment à identifier,
malgré une certaine ressemblance 
avec Fernandel...
Auriez-vous un nom à nous proposer ?


Eh bien, c'est encore Toto !
toujours dans le même film....
Merci à Silvano
qui nous a même donné le lien,
cliquer ici.

Bon "long" week-end à tous !

mardi 5 novembre 2013

Les couleurs de Rome : "Il campo dei Fiori" (2)

Poursuivons notre promenade,
sur "Campo dei Fiori",
qui, ce jour-là, offrait
à côté du marché aux fleurs
et aux légumes,
des stands impressionnants
de "pasta"....




 Visiblement,
pour les touristes...





 A tous les légumes imaginables,
jusqu'au noir de seiche et aux truffes....



Même des pâtes au cacao !
(Rizzo, à Venise, en fait aussi...)


"Ces mesureurs de portions de spaghetti"
sont bien pratiques
et évitent de mettre dans la casserole
une mesure "a occhio" !


Le pain et les "focacce"
sont délicieux à Rome,
et nous ont permis de combler un petit creux...


Nous avons, en revanche, évité,
ces pizze "VIP"....


Bonne journée à tous,
et à samedi !

lundi 4 novembre 2013

Les couleurs de Rome : "Il campo dei Fiori" (1)

Promenade matinale
vers le quartier du "Trastevere"
avec arrêt sur une place 
que nous aimons beaucoup,
"Il Campo dei Fiori"....
(La place des fleurs)


Sous le regard sombre
de Giordano Bruno,
brûlé ici-même pour hérésie en 1600...
N'oublions pas qu'il ne croyait pas 
à la virginité de Marie
mais qu'il soutenait la thèse de l'héliocentrisme...
Sa condamnation fut confirmée en 2002
par la sainte église catholique 
et son inquisiteur
(qui condamna aussi Copernic)
canonisé en 1931...


Et le marché était splendide sous le soleil...
avec tous ces fruits et légumes
qui faisaient penser au printemps 
ou au début de l'été....




L'inévitable "peperoncino" !



Délicieuses en beignets,
ces fleurs de courgettes...



Les "radicchie rosse" de Trévise...


Pour vous faire livrer,
n'hésitez pas à téléphoner !
Prévoir un temps de livraison,
car tout se fait en "mobylette"....


Une fleur
parmi les fleurs....


Bonne journée à tous...