Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


dimanche 6 avril 2014

Nos lectures du moment (1) policier, SF et fantasy


Pour une fois, pas de recettes,
mais quelques impressions personnelles
sur nos lectures du moment...

Tout d'abord, celles de Norma
qui se régale avec une série norvégienne
de Gunnar Staalesen (clic clic)
dont le héros est un détective privé,
un personnage très sensible, très attachant,
très humaniste,
Varg Veum (clic clic).
Onze romans ont été traduits
à ce jour

Une série qu'elle trouve très sympathique,
très bien écrite et traduite,
et sans tomber dans la mode du polar scandinave,
qui change un peu des habituels
romans policiers...
tout en brodant sur un thème connu...



En ce qui me concerne,
je jongle entre plusieurs titres et plusieurs genres :
tout d'abord, de la SF,
avec le dernier roman de Ian M. Banks
(mort, hélas, en 2013...)
consacré à la "Culture" :
"La Sonate Hydrogène".


Résumé donné sur le site de Robert Laffont :

"La Galaxie est peuplée d'un grouillement de civilisations plus ou moins avancées parmi lesquelles la Culture tient une très bonne place. Lorsqu'une de ces civilisations, humanoïde ou autre, atteint un très haut niveau de développement, elle choisit généralement la Sublimation, c'est à dire qu'elle accède collectivement à un niveau supérieur de l'être. Personne ou presque n'est jamais revenu pour en parler ou ceux, très rares, qui l'ont fait se sont montrés incapables d'en dire quelque chose d'intelligible.

Une forme de transcendance ? Peut-être. Mais physique puisqu'il s'agit de passer aux dimensions supérieures que nous annonce la théorie des cordes et dans lesquelles s'ouvriraient une infinité de possibles que les Non-Sublimés ne peuvent même pas imaginer. 
Les Gziltes, humanoïdes, alliés de la Culture mais qui n'y ont jamais adhéré, ont atteint ce stade et se préparent à une Sublimation générale. Mais les choses ne sont pas simples. Malgré leur très haut niveau de civilisation, les Gziltes ont développé une espèce de complexe de supériorité : dans leur plus haute antiquité, un Livre Sacré leur promettant un destin manifeste leur a été remis par les Zihdren, une civilisation depuis Sublimée qui leur a servi de Mentor. Ce Livre Sacré avait une particularité: il contenait des prévisions scientifiques qui allaient se révéler exactes. De là à se considérer comme une espèce élue, il n'y avait qu'un pas que certains Gziltes ont franchi.
À la veille de leur Sublimation, un vaisseau Zihdren se présente qui doit délivrer un message. Il est détruit. Puis est détruit également le Quartier Général des Gziltes.
Tout cela ne concerne apparemment en rien la Culture. Mais quelques-uns de ses vaisseaux et de leurs Mentaux s'inquiètent du conflit possible et apprécient peu le funeste sort fait à l'envoyé Zidhren. Parmi les Gziltes eux-mêmes, certains veulent savoir la vérité. Une jeune Gzilte, Cossont, virtuose avec ses quatre bras (dont deux rajoutés) d'un improbable instrument de musique conçu pour exécuter une pièce célèbre réputée pour être presque injouable et selon certains inécoutable, la Sonate Hydrogène, est envoyée à travers la Galaxie remplir une mission impossible : retrouver la trace d'un humain, un certain QiRia, qui prétend être aussi vieux que la Culture et savoir quelque chose sur le Livre Sacré des Gziltes..."

Un peu "hard-science", mais un pur régal...
Il est préférable de ne pas commencer par ce livre,
si vous voulez découvrir la saga consacrée à la "Culture",
le chef-d'oeuvre de  la SF de ces dernières années...

En "fantasy",
on attendait depuis plusieurs années,
la suite des aventures
de Locke Lamora,
l'Arsène Lupin 
des "Salauds Gentilhommes" (clic clic)
de la ville de Camorr...


Le dernier tome commence très bien...


Enfin, vous avez vu (ou non)
que je participais au jury du prix Biblioblog 2014,
dont vous trouverez la sélection ici. (clic clic)
Nous sommes tenus à une certaine réserve,
donc je n'en dirai pas plus,
 je peux toutefois m'avancer en affirmant,
 qu'il y a, selon moi, du bon et du moins bon...
Mais il s'agit d'une sélection
très intéressante, avec des livres 
qui ne devraient pas laisser
leurs lecteurs indifférents...
Si vous êtes intéressés,
vous pouvez aussi voter
jusqu'au 9 juin,
donc vous avez 2 mois devant vous
pour lire ces 6 livres...

Et vous, quelles sont vos lectures du moment ?

4 commentaires:

Mireille a dit…

Comme Norma je suis "polarophile".
Pas que, mais essentiellement.
Je lis tous les polars qui me tombent sous la main et je lis aussi volontiers Gunnar Staalesen. Mais ceux que je préfère ce sont ceux qui se passent dans des régions de France ou d'Italie que je connais, j'essaie toujours de reconnaitre les lieux.
Je n'achète plus de livres car cela gréverait mon budget de retraités qui est assez étriqué, et de plus j'ai un manque de place évident. Mais comme la bibliothèque de Cannes est gratuite dans mon cas, j'en use et en abuse. Et j'ai aussi des amies qui m'en donnent.
J'aime aussi tous les livres qui parlent de l'Histoire et de ses personnages connus ou moins connus.
J'avais remarqué ton lien sur le côté et j'avais été voir, je pensais même que c'était toi qui signait les coms Kali, mais non c'est une femme.
Mais ton Arsène Lupin de "fantasy" me tente et pourquoi pas essayer le premier tome pour apprécier le genre?.
Merci Jean pour ce billet qui nous change.
Gros bisous.
Belle journée

Oxygène a dit…

Ah la lecture ! Quel plaisir ! Bernard m'a initiée à la lecture de polars et je me régale. Je vais lui transmettre le nom de cet auteur qu'apprécie tant Norma. Quant à la SF, c'est Betty qui m'a donné envie de découvrir cette littérature. Je ne connais aucun des livres que tu cites et je suis ravie d'avoir à ajouter des titres dans notre pile de livres à lire.
Lecture ou cuisine, deux domaines qui se savourent.
Merci Toti. Bises à vous deux

Cristina a dit…

il' y a quelques jours j'ai terminé mon premier(mais en effet c'est son dernier traduit ici en Italie) polar de Camilla Lackberg (pour rester en theme des écrivains scandinaves) mais je ne l'ai pas aimé.
le titre est "Il bambino segreto" et au-delà d'être ennuyeux et avec les 2 personnages principaux pas monstres de sympathie, je suis restèe stupéfaite par la mesquinerie inattendue des suédois (bien si dans les années de la 2nde guerre mondiale). je ne crois pas que j'irai en acheter un autre.

Coudre au jour le jour a dit…

Je suis enchantée, rien de moins, de cette nouvelle chronique.

Linda