Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


vendredi 31 octobre 2014

Crème de courge (ou de potiron) et d'artichauts aux crevettes flambées au Cognac


Notre coup de cœur de Padoue :
cette crème de potiron et d'artichauts,
que nous avons cuisinée par nous-mêmes...
dont voici deux versions...

La première incorpore
potiron et artichauts à parts égales...
(400g de chaque,
cuits et mixés...)




Une autre version, avec du "radicchio",
et une plus grande proportion de potiron
(400g de potiron et 
4 cœurs artichauts rissolés).




Un vrai coup de cœur de cet automne !

jeudi 30 octobre 2014

Repas à Padoue (2)





Voici notre coup de cœur
pour ce séjour à Padoue,

Un restaurant de poissons, uniquement,
avec des produits
d'une fraîcheur absolument remarquable ; 
un accueil et un service
extrêmement chaleureux,
un choix de plats splendides,
des prix plus que raisonnables...

Que demander de plus ?

Du pain fait maison,
servi tiède...




Une petite salade de poulpe
en mise en bouche..




Une vraie découverte,
(un'abbinamento sfizioso !)
une crème de courge et d'artichauts
avec des crevettes 
et des endives flambées au cognac...




Un mille feuilles avec 
du "baccalà mantecato"
et des cœurs d'artichauts marinés...




Des "paccheri"
à la crème de courge
au miel et au pecorino,
et queue de lotte flambée à la Vodka...




Un tartare de "branzino" (loup)
ananas et mangue,
d'une fraîcheur exceptionnelle !


...et le lendemain !



Des "cappelunghe ai ferri"
vraiment sublimes...




La crème de courge et d'artichauts
(bis repetita...)




Un tartare de branzino...




Des "linguine" de farro
aux "cappelunghe" et cœurs d'artichauts...



Un souvenir inoubliable !...

mercredi 29 octobre 2014

Quelques haltes fort sympathiques...



Sur l'autoroute,
pour une "rustichella"
et "una spremuta d'arancia"



Au "Pedrocchi",
à Padoue,
pour un café...






Un "tramezzino",
"all'Angolo",
campo S.Stefano...



"Un caffè",
sur les "Fondamente"...




Une focaccia à Vicenza...




Un autre café à Citadella...





Un croissant "alla marmellata",
à Venise...


"Una spremuta" à Burano...



Encore un café,
à Torcello...









lundi 27 octobre 2014

Repas à Padoue (1)




Le soir de notre arrivée
à Padoue,
un repas typiquement vénitien,
dans la "Trattoria Zaramella" (clic clic),
située non loin de notre hôtel.


L'établissement est cité
dans le Guide Michelin,
et nous y avons mangé fort correctement,
à des prix très raisonnables.

Nous avons, toutefois, 
fait d'autres découvertes 
à Padoue,
dont nous vous parlerons bientôt.

Pour aujourd'hui,
voici le roboratif repas
que nous avons dégusté
 après plus de 700km de route...

Un carpaccio de bœuf
au pamplemousse et au poivre rose...




 Un excellente salade padouane
(du poulet cuit "nel brodo", émietté,
et servi avec des pignons, des raisins secs,
de la salade 
et une bonne dose de balsamique...)




Des côtelettes d'agneau des Dolomites
"a scottadito"...




Et l'incontournable
"fegato alla veneziana"
avec sa polenta...




Après une longue route,
un très bon repas,
mais pas inoubliable.
Dans une honnête moyenne vénitienne,
et surtout, à des prix normaux ;
car, les mêmes plats, servis à Venise,
auraient vu leurs tarifs multipliés par deux.

Le "Zaramella" est un restaurant à recommander
si l'on veut manger
des plats "della tradizione".
Le service y est très rapide,
 chaleureux ;
en outre, il est fréquenté par de nombreux Italiens, 
visiblement du quartier,
ce qui est toujours un gage de qualité.

Un excellent souvenir pour ce premier soir
de vacances !...

samedi 18 octobre 2014

Risotto aux poires, au prosecco et au fromage



Une recette qui nous vient
du magazine "Alice" d'Octobre.
Vous pouvez retrouver
 ce très bon magazine ici.

On fait rissoler le riz
dans de l'huile d'olive
et du prosecco,
avec une cuillerée à café de miel liquide.



On ajoute ensuite le bouillon,
et après une dizaine de minutes de cuisson du riz,
on incorpore les poires pelées
coupées en petits dés.

On fait fondre au moment de servir
de petits cubes de fromage type comté
(ou du "piave")
et on sert avec des tranches de poires en déco.

vendredi 10 octobre 2014

Patrick Modiano, Prix Nobel de Littérature


Lisez, relisez, rerelisez
tous ses livres...

Un excellent article
de Jérôme Leroy.





 "Les jours d'été reviendront encore mais la chaleur ne sera plus jamais aussi lourde ni les rues aussi vides qu'à Milan, ce mardi-là."  Début de "Voyage de Noces".



"Autour de moi, des femmes et des hommes, aux raideurs de momie, prenaient le thé, silencieux, leurs regards fixés vers la Promenade des Anglais. Eux aussi, peut-être, épiaient parmi cette foule en procession des silhouettes de leur passé."


"J'avais sorti de ma poche, machinalement, les photos de nous que je voulais montrer à Freddie, et parmi celles-ci, la photo de Gay Orlow, petite fille. Je n'avais pas remarqué jusque-là qu'elle pleurait. On le devinait à un froncement de ses sourcils. Un instant, mes pensées m'ont emporté loin de ce lagon, à l'autre bout du monde, dans une station balnéaire de la Russie du Sud où la photo avait été prise, il y a longtemps. Une petite fille rentre de la plage, au crépuscule, avec sa mère. Elle pleure pour rien, parce qu'elle aurait voulu continuer de jouer. Elle s'éloigne. Elle a déjà tourné le coin de la rue, et nos vies ne sont-elles pas aussi rapides à se dissiper dans le soir que ce chagrin d'enfant ?"



"Les chambres des palaces font illusion, les premiers jours, mais bientôt, leurs murs et leurs meubles mornes dégagent la même tristesse que ceux des hôtels borgnes. Luxe insipide, odeur douceâtre dans les couloirs, que je ne parviens pas à identifier, mais qui doit être l’odeur même de l’inquiétude, de l’instabilité, de l’exil et du toc."

"Ce qui nous rend la disparition d’un être plus sensible, ce sont les mots de passe qui existaient entre lui et nous et qui soudain deviennent inutiles et vides."

Et n'oublions pas l'étonnant
"Etonnez-moi, Benoît"...

mercredi 8 octobre 2014

La recette du mois : le lapin au chocolat




Voici la recette du mois,
qui nous vient du magazine "A Tavola" :








Dans une grande terrine,
préparer la marinade :
mettre les morceaux de lapin
dans 30cl de vin rouge
et 1 verre de vinaigre de vin. 
Ajouter "gli odori" coupés en petits morceaux,
2 gousses d'ail écrasées,
le jus d'un citron,
du sel,
2 clous de girofle,
1 pincée de cannelle,
3 baies de genièvre
et du laurier.
Faire mariner au moins 8 heures,
au réfrigérateur.

Bien égoutter la viande,
la fariner,
et faire revenir les morceaux 
dans un fond d'huile d'olive,
avec "gli odori" filtrés.
Ajouter un verre de Marsala
et faire cuire 10mn.
Ajouter 1/2 verre de marinade,
une poignée d'amandes pelées,
et faire cuire 40mn environ
en ajoutant de temps en temps
 de la marinade filtrée.

10mn avant la fin de la cuisson,
incorporer 70g de chocolat à dessert
coupé en petits morceaux
(et du peperoncino, si vous aimez...),
bien mélanger pour faire fondre le chocolat,
couvrir et laisser finir la cuisson.

Servir aussitôt.



lundi 6 octobre 2014

Tunnel...


Sulla strada delle vacanze...

dimanche 5 octobre 2014

"Sale & Pepe" et les autres...


Une belle pioche
pour ce mois d'octobre ...



et toujours autant de bonnes recettes  
sur le site de "Sale & Pepe". (clic clic)

samedi 4 octobre 2014

Rossese di Dolceacqua


Un vin rouge
toujours aussi bon
que dans notre souvenir...



Le château
et le pont
que l'on retrouve sur l'étiquette...