Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


lundi 2 septembre 2013

Val d'Aoste (2) : une bonne adresse : Le Restaurant Gourmet de l'Hôtel Bellevue

A partir d'aujourd'hui,
et pour cause de reprise du travail,
les messages se feront essentiellement
en fin de semaine.


Nous sommes allés manger
un soir à l'Hôtel Bellevue (clic clac)
(établissement prestigieux,
qui propose pas moins de 5 restaurants
à Cogne...)
Les prix de l'hôtel
 n'entraient pas dans notre budget,
comme on dit 
en politiquement correct,
en revanche et par contre,
les restaurants semblaient abordables...
Nous avions donc choisi
le "Restaurant Gourmet"
et nous n'avons pas été déçus ...

De petits poulpes
en salade
en dégustant "una Spritz"
à l'apéritif...


Une idée à retenir
pour une délicieuse entrée :
un "sformatino" de courge,
avec quelques morceaux de "baccalà"
et des œufs de truite de montagne...


Pour Norma,
qui adore la viande crue,
"un battuto di fassone"
(un tartare de veau piémontais)
à la façon "vitello tonnato"


"Les œufs à la Victor-Emmanuel II"
avec de "la fontina",
des cèpes,
et quelques lamelles de truffe...
Sublime...


Et "una polenta morbida"
(très liquide)
avec des fleurs de courgettes
farcies aux cèpes également...


Un vin rouge de Donnas,
de la Vallée d'Aoste,
vraiment excellent,
pour accompagner toutes ces bonnes choses...
Le "Donnas" est surnommé
"le frère montagnard du Barolo,
c'est tout dire...


Parmi l'un des plus
grands repas
de notre vie de gastronomes...

1 commentaire:

Mireille a dit…

Alors là je comprends que ce fut un grand moment.
Antoine bave devant la salade de poulpe et l'assiette de Norma (la viande crue étant son péché mignon aussi).
Pour moi les deux suivants sans hésitation car je ne mange la polenta que morbida, quand aux œufs je n'ose même pas imaginer le plaisir que cela a dû être. Merci pour le clin d'œil !! Sympa !
Je retiens aussi l'idée du sformatino, une belle association.
Bon il ne reste de plus qu'à imager en attendant de .....
J'espère que ce premier jour de reprise c'est bien passé et que l'emploi du temps est sympa.
Bises.