Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


jeudi 31 janvier 2013

"Lasagne" aux épinards et au saumon fumé


Une recette très simple
à réaliser,
dont l'essentiel tient dans le titre !


Comme à notre habitude,
pas de béchamel
dans ces "lasagne",
mais 40cl de crème fraîche allégée,
et un peu de gruyère et de parmesan râpés
sur le dessus.
On alterne des feuilles de "lasagne"
avec des épinards en feuilles
à peine blanchis,
et des tranches de saumon fumé...
Environ 30mn au four
à 180°
et c'est prêt !

Nous avons choisi
les feuilles de pâtes
de Giovanni Rana,
vraiment très commodes
(elles ont la dimension du plat)
et 
dont la consistance
est vraiment parfaite...

Bonne journée à tous !

mercredi 30 janvier 2013

Films et chansons (9) : Alamo


"La ballade d'Alamo"
de Dimitri Tiomkin
tirée du film "Alamo", (clic clic)
réalisé par John Wayne 
en 1960.

Le film s'inspire d'un épisode de la guerre d'indépendance du Texas, celui du siège de Fort-Alamo, mais comporte de nombreuses erreurs historiques ou faits imaginaires, ainsi que des anachronismes dans les événements, l'armement, les costumes, etc. Ce qui fit que des collaborateurs du film refusèrent que leurs noms figurent dans la liste des chercheurs historiques du film. Et selon l'historien spécialiste d'El Alamo, Timothy Todisch : « il n'y a pas une seule scène du film qui soit historiquement vérifiable... ». (Wikipedia)
(Quelques scènes du film furent tournées par John Ford "himself" et ce 1er film de John Wayne en tant que réalisateur est considéré comme un très grand western. Il est beaucoup moins controversé que le 2nd, "Les Bérets Verts", le seul film américain ouvertement pour la guerre du Viêt-Nam...)

L'épisode d'Alamo, 
à y regarder de plus près,
n'est pas aussi glorieux
que les Thermopyles,
comme nous le rappelle cet article :
cliquer ici.
Il a, comme notre Camerone,
un léger relent de colonialisme
et d'impérialisme...

Mais, comme on dit
dans un autre western,
"Quand la légende dépasse la réalité,
on imprime la légende"...
 « When the legend becomes fact, print the legend! »
(L'Homme qui tua Liberty Valance),
donc, place
à Davy Crockett
et à ses compagnons !

dimanche 27 janvier 2013

"Torta di radicchio rosso e taleggio"


Cette tourte au radicchio et au taleggio
peut être également réalisée,
si vous ne disposez pas de ces ingrédients italiens,
avec de simples endives
et du fromage pour raclette
(mais surtout pas "au goût fumé" !...)

On coupe 6 endives en petits morceaux
et on les fait revenir
dans de l’huile d'olive
quelques minutes.
On les répartit ensuite
au fond d'une pâte feuilletée
disposée au fond d'un plat à tourte.
On ajoute environ 150g de fromage
coupé aussi petits morceaux.
On couvre avec une 2nde pâte,
on scelle les bords,
on enduit de jaune d'oeuf dilué à l'eau
le dessus,
enfin, on pratique une cheminée 
pour faire s'évaporer
l'excès de liquide.
On fait cuire à 180°
pendant 45mn environ...


C'est prêt
à être dégusté !


Bon dimanche à tous !

samedi 26 janvier 2013

Un en-cas au "Danielo" !...


Oui, je sais
c'est le Danieli ! avec un i !
Mais c'est un "private joke"
auquel je n'ai pas su résister...
Cliquer sur le lien ici.

Grand beau temps
ce jour-là sur la Riva degli Schiavoni...
mais un peu frais quand même,
après une grande promenade 
vers l'Arsenal...


Le décor calme et feutré
du bar de ce grand hôtel 
nous a paru
idéal
pour une petite halte...



Au dehors,
l'agitation des touristes
qui se pressent
devant le Pont des Soupirs...


Un verre de jus d'orange
et un Prosecco...
(Vous remarquerez les chips
aux pommes de terre violettes !...)


Deux splendides et succulents
toasts salade César...
Ce ne sont pas vraiment 
des "cicheti" vénitiens,
mais c'est quand même excellents... 


Bonne journée à tous !

vendredi 25 janvier 2013

Baccalà aux trois légumes


Une recette chaude
et diététique
pour ce weekend !
On fait revenir
dans de l'huile d'olive
quelques champignons de Paris
coupés en 4,
avec des brocoli 
puis on ajoute en fin de cuisson
 des morceaux de tomates séchées...


Le temps que les légumes soient à point,
on passe au four
une tranche de baccalà
(à défaut, du dos de cabillaud)
légèrement saupoudrée de chapelure.
Quand le poisson est cuit,
on le sert
avec les légumes...
Vraiment savoureux
comme association
et bien peu calorique...

Bon week-end à tous !

jeudi 24 janvier 2013

Crabe au navet et tartare de saumon à l'avocat

Deux coups de coeur
pour ces deux recettes,
de grands classiques
que nous n'avions jamais publiés...
Ce sont des recettes froides
mais délicieuses...


Le crabe aux navets
se prépare en quelques minutes...
On passe à la mandoline
deux navets
et on les fait cuire quelques minutes
dans un panier.
(Merci  à Adrien et Aurélie !
et Léo !)
Une fois égouttés,
on les dispose
sur des miettes de crabe 
réparties en dôme sur chaque assiette...


Ensuite, on nappe
avec une sauce
réalisée avec 1/3 d'huile (arachide de préférence),
1/3 de miel liquide
et 1/3 de vinaigre balsamique...
Pas de 4ème tiers
dans cette version...
C'est prêt !


Quant à ce tartare de saumon et d'avocat,
la recette est dans le titre !
On ajoute seulement quelques câpres
et un filet de citron
et de vinaigre balsamique.
On tasse bien chaque portion
dans un ramequin 
et on démoule !
Et c'est prêt !


Bonne journée à tous !

mercredi 23 janvier 2013

Films et chansons (8) : "C'est comme ça"


Aujourd'hui,
"C'est comme ça"
des Rita Mitsouko, (clic clic)
groupe inénarrable des années 80...
Cette chanson inspira Godard
pour le film "Soigne ta droite" 
de 1987 (clic clic)
(Prix Louis Delluc, tout de même...)
et on la retrouve dans
de Chatillez en 1988...

Musique !

mardi 22 janvier 2013

Tripes au safran et à l'orange

Un clin d'oeil
à Amartia (clic clic)
pour la remercier
du safran grec...


On fait cuire les tripes nettoyées
dans un fond de bouillon de légumes
et de jus d'orange.
On ajoute le safran
(2 ou 3 doses,
ne chipotons pas 
sur ce qui est bon)
et quand tout le liquide est presque évaporé,
on ajoute des zestes d'orange
et de citron.
On sale, on poivre, un peu...
C'est prêt !

Encore merci
à Amartia
pour ce délicieux produit !
Cette version des tripes
est une de nos préférées...

lundi 21 janvier 2013

Variations sur le cotechino...

Un cotechino
aux lentilles traditionnel...


et avec les restes froids,
le lendemain,
on fait une salade
avec des croûtons de pain,
des pignons,
voire des raisins secs...
et un filet de balsamique...


Bonne semaine à tous !

dimanche 20 janvier 2013

Carpaccio maison et "radicchio" à l'orange et au gorgonzola


Aujourd'hui,
1er Pluviose...
Et c'est vrai qu'il pleut...

Pour commencer,
un beau "carpaccio"
de notre boucher de La Rouvière...
Juste un peu d'huile d'olive,
un filet de jus de citron,
quelques copeaux de parmesan
et des feuilles de salade...


Et un très beau et bon "contorno"
à base de "radicchio"
(endive rouge de Trévise)
que l'on fait cuire dans du jus d'orange
et du bouillon de légumes,
jusqu'à évaporation presque complète.
On ajoute quelques zestes d'orange
et du gorgonzola
en fin de cuisson
quiand le jus est presque caramélisé...


Bon dimanche à tous !

samedi 19 janvier 2013

"Edicole veneziane"...

Deux kiosques à journaux
de Venise...
où nous aimons nous "ravitailler 
en magazines"...

Avis aux connaisseurs
de la Sérénissime :
où se trouvent-ils ?
Comme on dit
dans "Karambolages",
il y a des indices....





Bonne journée à tous !

vendredi 18 janvier 2013

Soupe de poireaux au curry et crème d'artichauts au saumon fumé


Bientôt le weekend
et voici donc deux recettes
 festives,
et faciles à réaliser,
qui feront peut-être un peu oublier
le mauvais temps !

Cette soupe de poireaux au curry
sera prête en quelques minutes ; 
très originale,
elle changera agréablement
de l'habituelle poireaux pommes de terre.


On fait revenir
6 blancs de poireaux coupés en rondelles
et 2 oignons émincés
dans un fond d'huile d'olive.
On peut ajouter 1 petite pomme de terre,
mais ce n'est pas une obligation.
On ajoute 60cl de bouillon de légumes
et 10cl de jus d'orange
et on laisse cuire 20mn.
On mixe avec 10cl de crème fraîche
et 1 cuillère à café de curry.
On sale et on poivre légèrement
et c'est prêt !

La crème d'artichauts au saumon fumé
nécessite un peu plus de temps,
car elle est servie froide,
mais on peut essayer de la déguster tiède...


On fait cuire 
 à feu doux,
450g de coeurs d'artichauts
dans 25cl d'eau ou de bouillon,
on ajoute 1 échalote émincée,
1 gousse d'ail entière,
du persil, 1 petit verre de vin blanc,
et 1 filet d'anchois.
Au bout de 25mn,
on retire la gousse d'ail
et on mixe le tout
avec 10cl de crème fraîche.
On laisse refroidir.
On dispose ensuite dans des assiettes
quelques feuilles d'endives,
on ajoute la crème d'artichauts,
du saumon fumé
découpé en fines lanières,
(ou de la truite fumée)
et quelques oeufs de saumon.
(Que l'on peut faire mariner 5mn 
dans du Martini blanc
avant de les égoutter...)
Un peu de persil 
ou de cerfeuil pour décorer
et c'est prêt !
Cette "spuma di carciofi"
est une vraie merveille !

Bonne journée à tous !
Ce message est le 1800ème message....

mercredi 16 janvier 2013

Films et chansons (7) "The sound of silence"


Aujourd'hui,
Le Lauréat 
 (Mike Nichols) 
de 1967.
(clin d'oeil à Linda...)
Le film qui révéla
Dustin Hoffman.
Vous en trouverez ici
une excellente critique. 

Et comme 
deux chansons de
Simon et Garfunkel 
sont au générique, 
vous avez droit aux deux...

Tout d'abord,
"The sound of silence"...


et l'inévitable
"Mrs Robinson".



Bonne journée à tous !

dimanche 13 janvier 2013

"Gli Aromi" (suite)

De retour
à "Gli Aromi",
l'un des restaurants de "Molino Stucky"...
Le bâtiment fut construit à partir de 1882,
sur les ruines de l'église San Biagio.
Dès 1884, le moulin produit 
500 quintaux de farine par jour !
Après agrandissement, la fabrique couvrait 30 000m²
et produisait quotidiennement 2500 quintaux de farine ;
elle tournait 24h sur 24 faisant travailler 1500 ouvriers...


Il y a toujours autant de "caigo"
sur la Giudecca
et certaines de nos cantines sont fermées...
(Nous en reparlerons...)


Le fondateur
du "Molino Stucky",
assassiné en 1910
par un de ses ouvriers...


Saumon cuit à la vapeur
et "cialda di parmigiano"
comme amuse-bouches...


Pour ce 2nd repas,
ce sera plutôt "ricette di mare",
avec les "schie con polenta".(Clic clic)
Ce sont de petites crevettes grises
servies avec de la polenta assez liquide...
Pour être parfaitement "DOC"
et typiquement vénitien,
 il aurait fallu de la polenta blanche,
mais c'était délicieux !


Une "Frittura di pesce"
exceptionnelle !


Et pour Norma,
des côtelettes d'agneau,
cuites à la perfection,
avec ces splendides
"verdure alla griglia"...


Un service impeccable,
une qualité et une fraîcheur exceptionnelles,
des portions conséquentes,
des prix toujours très corrects...

Voilà une adresse à recommander,
et puis, entendre,
en sortant,
"Solo, Zattere !"
vaut le détour....

Bon dimanche à tous !

samedi 12 janvier 2013

"Gli Aromi" à Molino Stucky


Soir de "nebbia" sur la Giudecca...
Le mot "brouillard" est traduit 
en vénitien par le mot "caìgo" 
et quand il est très dense 
et semble se matérialiser 
devant nous, on rajoute le mot "fisso".
C'était un soir de "caìgo fisso"
sur les quais de la Giudecca
et le thermomètre était tombé à 1 ou 2°...


Nous sommes allés manger
dans un des restaurants
de l'hôtel installé
dans "Molino Stucky"... (clic clic)

 "Gli Aromi"
(installé au rez-de-chaussée
avec une vue splendide sur les Zattere)
est un excellent établissement
et a des prix très doux
pour Venise...
On y mange moins cher
que dans certains bouis-bouis
pour touristes...


L'ancien moulin de Giovanni Stucky
qui a fermé ses portes en 1955,
  tombait, depuis, doucement en ruines...


On y produisait jusque dans les années 50
des pâtes très célèbres dans toute l'Italie...


L'intérieur a été rénové
en gardant le style "industriel"
et tout un chacun peut aller
boire un café dans les nombreux bars
et manger dans les 3 restaurants
ouverts en hiver...


Nous y avons fait deux excellents repas ;
le chef est vénitien
et propose une cuisine
à la fois traditionnelle
et régionale.

Des feuilletés au crabe
en amuse-bouches...


Un Tartare de boeuf
pour Norma C.,
qui avait envie de viande !


Des "code di scampi in saor"
pour Toti...
(Queues de crevettes "in saor",
une variante très originale
des fameuses "sarde in saor")


Des "spaghetti di Gragnano (clic clic)
in salsa alla bùzara".
La sauce "alla bùzara" (ou "bùsara") (clic clic)
(l'accent tonique est sur le "u")
est typique de Venise 
et associe des écrevisses et de petites tomates fraîches...


Et une entrecôte
avec beaucoup de "verdure alla griglia"...


Nous y sommes retournés le lendemain,
tellement l'endroit nous a plu,
nous en reparlerons prochainement...

Bon week-end à tous !

vendredi 11 janvier 2013

Crème d'asperges à la mozzarella et Terrine de poireaux aux morilles


Deux recettes savoureuses
pour le week-end qui s'approche...
Elles n'utilisent pas vraiment des produits de saison,
les asperges et les morilles
sont plutôt printanières,
mais on trouve 
d'excellents produits surgelés
et cela va nous donner 
un avant-goût des beaux jours....

La crème d'asperges à la mozzarella
vient du magazine "A Tavola" de janvier.
On fait cuire une douzaine d'asperges
puis, une fois bien égouttées,
 on les mixe avec de la mie de pain
imbibée d'un peu de vinaigre,
et une échalote émincée.
On ajoute environ 
10cl de bouillon de légumes
pour obtenir un aspect crémeux
et on fait chauffer lentement ce velouté.
On le sert
avec des morceaux de mozzarella
(ou des "billes"
que l'on trouve toutes prêtes).


On peut éventuellement décorer
avec des bâtonnets de carottes crues...




La Terrine de poireaux aux morilles
nous vient du magazine "Marmiton".
Elle a droit à notre 1er coup de coeur
pour 2013...
Elle est très simple à réaliser
mais nécessite environ 12h
de pause au réfrigérateur...


On fait cuire 
dans du bouillon  de volaille
(ou de légumes)
environ 2 à 2,5kg de petits poireaux
et on les laisse bien égoutter...
On récupère les feuilles extérieures
les plus vertes
qui vont servir à tapisser le fond d'un moule à cake.
On fait revenir avec un peu d'ail et de persil
dans un fond d'huile d'olive
environ 150g de morilles
(on peut augmenter la dose,
si on les aime...).
Nous avons pris des morilles "Picard",
pour ne pas les nommer,
qui sont très bien...
On dispose alors les petits poireaux
au fond du moule tapissé de feuilles
puis on répartit les morilles 
en faisant alterner poireaux
et champignons.
On couvre de film transparent
et on place 12h au frigo.
On démoule et c'est prêt !


Marmiton suggère de servir
avec une sauce à base de crème fleurette,
d'échalotes émincées
et de ciboulette.
Nous avons préféré
un simple filet d'huile d'olive...

Bonne journée à tous !

mercredi 9 janvier 2013

En faisant son marché...


Quelques souvenirs
d'une rencontre sympathique,
Calle Garibaldi...

Le maraîcher sur son bateau...


 Les premiers "castraure" sont arrivés !


Un peu plus loin, des "radicchi di Treviso"...


Et même de petites courgettes,
un peu en avance sur la saison !


Bonne journée à tous !

mardi 8 janvier 2013

Films et chansons (6) : "Round midnight"

"Autour de minuit" 
(Round Midnight) 
est un film de Bertrand Tavernier, 
 sorti en 1986. 
Il a été récompensé par le César de la meilleure musique 
et du meilleur son 
et l'Oscar de la meilleure musique de film 
pour Herbie Hancock en 1987.
(Donc, aujourd'hui,
je triche un peu,
c'est plutôt
une musique de film
qu'une chanson...
Et c'est un petit clin d'oeil
à Elza Jazz...)
Le film, qui évoque de façon romancée 
la vie du saxophoniste Lester Young et du pianiste Bud Powell, 
est inspiré de la biographie de Powell, 
 écrite par Francis Paudras en 1986 : 
"La Danse de infidèles".
Dale Turner est un saxophoniste noir-américain 
qui vit à Paris dans les années 1950. 
Il devient l'ami d'un dessinateur français incompris, 
 Francis Borler, qui essaie de le sortir de son alcoolisme.

Voici la version par Dexter Gordon...






Bertrand Tavernier a choisi le saxophoniste Dexter Gordon 
(qui a réellement joué avec Bud Powell à Paris dans les années 1950) 
pour le rôle principal. 
Ce dernier a aussi contribué à corriger le script du film.
De nombreux autre musiciens de jazz font partie de la distribution comme Herbie Hancock, Freddie Hubbard, Bobby Hutcherson, John McLaughlin, Wayne Shorter, Pierre Michelot et, Eric Le Lann. La musique du film, signée par Herbie Hancock, a été filmée et enregistrée en direct sur un magnétophone multipiste (24 pistes), une première en France.
Le scénario a été rédigé en anglais avant d'être traduit en français par Bertrand et Colo Tavernier, d'où son titre original Round Midnight. (sources Wikipedia)

Et l'original
par le grand Thelonious Monk...




Bonne journée à tous !...

lundi 7 janvier 2013

Sale & Pepe e tutti quanti...


La sélection du mois !
Quelques merveilles
dans ce que l'on a feuilleté...
On attend toujours
"La Cucina del Corriere"
du mois de Janvier...



Deux achats
sur les conseils de "Marmiton.org" :
pour tester du "tout cru"
pendant le mois de Janvier,
et quelques associations de saveurs
"nella mente di Dio"...
A étudier de près...
Une chronique sur ces 2 livres
d'ici quelque temps...


Bonne semaine à tous 
et bon courage
à ceux qui reprennent le travail !
Avanti, popolo !