Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


dimanche 30 septembre 2012

Sapori d'autunno : la soupe au pistou

 Nous retrouvons 
toujours avec plaisir
la soupe au pistou,
un des grands coups de coeur
du mois de septembre.
Celle réalisée la semaine dernière
faisait partie des grands crus,
tout était parfait,
d'après Norma...


Comme le rappelle J-P Reboul,
à la page 58,
de sa "Cuisinière provençale",
cette soupe est d'origine génoise.
En principe,
on fait cuire 500g de haricots verts plats, (clic clic),
3 ou 4 pommes de terre émincées
et 2 tomates épluchées et hachées.
On ajoute en fin de cuisson 
"1/2 litre de gros vermicelle" (sic)
et enfin
"le pistou"
(une déformation de l'italien "pesto")
3 ou 4 gousses d'ail pilé
avec une branche de basilic
et 3 ou 4  cuillerées à bouche d'huile d'olive,
"en tournant comme former un aioli clair...".
Cette préparation est ajoutée
en fin de cuisson
avec une poignée de fromage râpé.
Nous suivons à peu près cette recette
en ajoutant des haricots coco (borlotti)
et des courgettes à la soupe.
Nous n'aimons pas les pâtes
ou autres vermicelles dans la soupe
donc, la nôtre est sans pâtes.....

"Sale et Pepe"
et tous les autres sont arrivés hier !


Voilà de quoi
travailler durant cette automne !
Et dès demain, vous aurez déjà
quelques recettes
à choisir
pour la semaine prochaine.

Bon dimanche à tous !

samedi 29 septembre 2012

Clin d'oeil à une amie

Aujourd'hui,
une salade facile 
à réaliser
et qui permettra de faire la transition
avec les jours plus frais...
(En ce qui nous concerne,
il fait toujours aussi doux...)
Voici donc
une salade de melon
et de d'épinards.
Les melons sont des billes
de melon surgelé
(une expérience de cet été),
les épinards sont frais,
mais on peut les remplacer
par des feuilles de blettes.
On ajoute un petit poivron vert,
quelques tomates cerises de couleur,
des olives noires
et de la graine de couscous gonflée
(ou du boulghour...)
On mélange le tout
avec de l'huile d'olive et c'est prêt...


Re-coucou à Linda,
avec qui nous pouvons communiquer
grâce à la magie des petites boîtes
reliées à Internet...
Notre saumon au fromage
a fait des émules outre-Atlantique...
Une belle réussite
sur ces splendides photos...


C'est autre chose
qu'un sous-marin
de chez Subway !


Bravo Linda
pour cette jolie recette
et à très bientôt !

vendredi 28 septembre 2012

Délices d'automne : figues grises au mascarpone

Le retour d'une de nos coups de coeur
avec ces petites figues grises
(dont on mange la peau)
fourrées au mascarpone de gorgonzola...


Kali semble les apprécier...
Bonne journée à tous...

dimanche 23 septembre 2012

Fêtons l'automne !

Aujourd'hui,
premier jour de l'automne
et 1er Vendémiaire
qui tire son nom
"des vendanges qui ont lieu de septembre en octobre".


Nous avions des amis,
hier, "per pranzo",
et nous avons pu manger à midi 
sur la terrasse ...

Nous avions prévu des classiques :
"le gazpacho vert" de courgettes
présenté le 29 juin
(des courgettes, un poivron vert,
un concombre, une tomate verte,
de la ciboulette, de lamie de pain,
de l'huile d'olive
et un filet de "brodo"
pour rectifier...)


Des tripes à la sauce tomate
servies avec du riz "venere".
Une recette très simple :
on fait un roux d'oignons
puis du vin rouge
et du coulis de tomates,
quelques herbes pour aromatiser,
on ajoute les tripes
et on laisse réduire longuement...


Nous avions plusieurs choses
à fêter
avec nos amis,
donc, 
nous avons commencé
avec cet excellent Sancerre...


et poursuivi
sur ce très très bon Haut-Médoc...


"And the last but not the least" :
une splendide "fregolata" de Vénétie
réalisée par Norma,
qui a grandement secondé Toti,
un peu débordé
par une semaine chargée...


I N G R E D I E N T S
pour 4 personnes
250g de farine 
75g de sucre en poudre
25cl de crème fraîche
20g de beurre
1 pincée de sel



Mélanger la farine, le sucre et le sel.
Beurrer un moule plat et assez grand.
Préchauffer le four à 150°.
Confectionner de petits grumeaux de pâte obtenus
en se trempant les doigts dans la crème fraîche
et en prélevant de petites quantités de farine.
Disposer ces petites boules de pâte au fur et à mesure
dans le plat jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de farine.
(Cette opération peut être un peu longue,
compter environ 30 à 40mn...)
Les répartir sur le plat sans les aplatir.
L’aspect ne doit pas être uniforme.
Il est conseillé de ne travailler la farine que d’une main
et de s’aider d’une spatule, de l’autre main,
pour faire tomber les grumeaux.
Faire cuire 50 minutes environ
jusqu’à ce que la surface ait pris une belle couleur dorée.
Démouler et laisser refroidir.
La « fregolata » peut se conserver plusieurs jours.

Bonne journée,
passez une belle première journée  d'automne
et à la semaine prochaine
pour notre menu interactif !

samedi 22 septembre 2012

Frittata e lasagne...


La semaine qui vient de s'écouler
a été particulièrement chargée,
aussi 
avons-nous fait dans le simple
et le roboratif...
Cette "frittata"
(omelette cuite des 2 côtés
ou au four, comme ici)
aux 2 fromages
et et aux oignons
nous a été inspirée
par un dossier
de la "Cucina moderna" :
on fait revenir 
 des oignons émincés
et on ajoute ensuite 
quelques tomates cerises.
On bat les oeufs, 
on ajoute du gruyère râpé
et de la mozzarella,
on mélange le tout,
on poivre légèrement
et on fait cuire entre 15 et 20mn
au four (180°).
Simple, rapide, inratable...


Les fameuses
"lasagne alla bolognese" de Norma
et dans lesquelles
nous avons utilisé un des derniers
pots de coulis de tomates d'Axat...


Voici la recette
telle qu'elle paraîtra
dans "Nos Rencontres Gourmandes"
(tome VI)
"L'Emilie-Romagne"
(qui a pris un an de retard....)

I N G R E D I E N T S
pour 4 personnes

16 feuilles de lasagne aux épinards

250g de viande de bœuf hachée

250g de viande de porc hachée ou de saucisse
  
80g de pancetta ou de petits lardons non fumés

50cl de coulis de tomates

1 carotte, 1 branche de céleri, 1 oignon

60cl de béchamel ou de crème fraîche liquide

1 verre de vin rouge

50g de parmesan râpé

30g de beurre

1 ou 2 louches de bouillon de légumes

50g de beurre

huile d’olive

sel et poivre

 Faire revenir les légumes coupés en petits morceaux dans un fond d’huile d’olive et de beurre, ajouter la pancetta hachée (ou les petits lardons). Ajouter la viande hachée (bœuf et porc), faire rissoler le tout pendant 20 minutes environ puis ajouter le vin rouge.
 Incorporer alors le coulis de tomates et le bouillon de légumes et laisser cuire environ 2 heures, de façon à obtenir une sauce assez liquide. C’est ce qui permettra de bien faire cuire les feuilles de lasagne en évitant qu’elles ne sèchent.
 Faire cuire « al dente », l’une après l’autre, les feuilles de lasagne, si elles ne sont pas précuites.
 Répartir un peu de sauce au fond d’un grand plat creux rectangulaire, ainsi que de la béchamel ou de la crème fraîche. Disposer par-dessus des feuilles de lasagne. Répéter l’opération en alternant les feuilles de lasagne et de la sauce mélangée à la crème fraîche ou à la béchamel. Terminer par une couche de sauce. Saupoudrer généreusement de parmesan.
 Faire cuire au four préchauffé à 180° pendant environ 40minutes.
 Servir aussitôt.


Bonne journée à tous !

vendredi 21 septembre 2012

Les tableaux d'une exposition...

Norma vous parlera
plus longuement,
ces jours-ci,
de notre déplacement
à Paris,
pour voir à Beaubourg
l'exposition consacrée
à Richter
et notre visite
au musée...

Un "private joke"
avec ce magasin 
juste en face du centre...


Hommage à Richter
et à son flou artistique...


Un repas sur le pouce,
"Chez Georges"
au dernier étage du centre G. Pompidou...
Un "rolls" de salade Caesar
pour Toti...


Une salade végétarienne
présentée comme des sushis
pour Norma...


2 verres de Sancerre
(qui ressemblait à un Chablis...)
et  2 cafés
et nous voilà repartis
vers d'autres aventures...

A très bientôt...

dimanche 16 septembre 2012

Choisissez votre recette ! (3)

Deux recettes
pour terminer
la rubrique de cette semaine !

Anne (clic clic)
et Danielle (clic clic)
avaient choisi
"les fonds d'artichauts au jambon cru
et au chèvre".
Le titre vous donne quasiment la recette :
j'ai utilisé des fonds d'artichauts surgelés,
et une fois cuits, 
on pose une tranche de jambon cru
pliée en 4, par dessus
(ou de la coppa, ou de la bresaola),
un morceau de chèvre frais
et un filet de miel liquide.
Idéal pour une mise en bouche,
rapide à préparer
et inratable !


Et enfin,
une recette "orpheline",
proposée la semaine dernière :
la salade de melon, concombre, feta et pois chiches :
là aussi, la recette est dans le titre.


On ajoute à tous ces ingrédients
quelques tomates cerises
coupées en 2,
quelques feuilles de salade,
 une vinaigrette au balsamique
et c'est prêt !

Bon dimanche à tous !
et à la semaine prochaine !

samedi 15 septembre 2012

Choisissez votre recette ! (2)

La suite des recettes choisies !

Aujourd'hui, tout d'abord, le choix
d'Anne (clic clic) et de Linda avec
le "sformatino" de riz rouge aux légumes
et aux Saint-Jacques :


Une excellente recette
du magazine "A Tavola".
On fait cuire le riz rouge
(pendant 30mn environ),
pendant ce temps,
on faut revenir à l'huile d'olive
quelques légumes :
ici, poivrons rouges 
et courgettes en petits dés
ainsi qu'oignons émincés...
Mais on peut aussi
penser à des aubergines
et à 1/2 gousse d'ail...
On poêle les noix de Saint-Jacques 
en fin de cuisson du riz,
(ou on les passe au four)
et on les réserve.
Une fois le riz égoutté,
on le mélange aux légumes,
et le verse dans de petites formes
pour confectionner les "sformatini".
(Si l'on n'a pas ces petits cylindres,
une petite boîte de conserve
ouverte des 2 côtés fera l'affaire).
On démoule 
et on sert  avec les noix poêlées.
Un peu de persil pour décorer.
Nous les avons servies sur une "salsa verde"
très légère (huile et persil uniquement),
mais on peut imaginer aussi une sauce à base 
de poivrons jaunes cuits et pelés
et mixés avec un peu d'ail.



Mireille a opté pour
ce "Baccalà in umido",
une variante rapide
du "Stoccafisso accommodato"
que vous connaissez bien.
Une recette trouvée
sur une page publicitaire 
pour les huiles Carli d'Imperia.


On fait revenir des oignons émincés
dans de l'huile d'olive,
on ajoute des pommes de terre 
coupées en morceaux,
2 tomates pelées au jus,
des olives noires dénoyautées,
on mélange bien le tout, 
on laisse cuire 15mn environ,
puis on ajoute les morceaux de poisson.
On laisse cuire à couvert encore 20mn,
et c'est prêt.
On peut ajouter du basilic
et de l'ail
pour se rapprocher 
du "stoccafisso accommodato"
mais la recette se suffit à elle-même.

A demain pour les dernières recettes !

vendredi 14 septembre 2012

Choisissez votre recette ! (1) Cake au fenouil, Tatin au fenouil et salade de poulet

Voici donc les recettes du week-end,
selon vos choix...

Tout d'abord,
la salade de poulet à l'orange, 
à la demande de Mireille (clic clic)...
Un blanc de poulet cuit au four
et émincé,
mélangé avec une orange pelée à vif,
du fenouil,
et quelques feuilles de  salade de votre choix...
Une vinaigrette 
relevée avec de la moutarde à l'ancienne 
et c'est prêt !
On peut remplacer le fenouil par un concombre,
selon les goûts....


Ensuite la tarte Tatin au fenouil,
qui a plu
de nouveau à Mireille, 
ainsi qu'à Danielle,
(Album vénitien) (clic clic)
et à Linda.
Une recette un peu plus longue à réaliser,
mais absolument délicieuse et inratable !
On émince environ 600g de fenouil
(j'ai découvert des surgelés, excellents !)
et on les fait revenir 15mn dans de l'huile d'olive.
On les réserve.
On enduit de beurre
un plat à tarte de 26cm de diamètre,
on saupoudre de 30g de sucre en poudre,
et on dispose sur le fond 100g de gruyère râpé.
On répartit le fenouil
par dessus
et on couvre avec une pâte feuilletée
(ou une pâte brisée).
On fait quelques trous dans la pâte
avec une fourchette
et on fait cuire à 200°
pendant environ 20mn,
le temps que la pâte soit bien dorée...
On sort du four
et on démoule pour mettre la tarte à l'endroit.
On décore chaque portion avec une pluche de fenouil....



Et enfin,
un cake au fenouil,
(choisi par Linda)
  plein de saveurs estivales
pour cet automne 
qui commence un peu fraîchement...


On prépare
une pâte pour cake salé
(200g de farine, 3 oeufs,
1 sachet de levure, 
10cl de crème fraîche, 10cl d'huile d'olive)
à laquelle on ajoute
des graines de fenouil,
2 cuillères à soupe de pastis,
des fenouils émincés et revenus 
à l'huile d'olive
comme dans la recette précédente,
100g de gruyère râpé,
(plus 50g de mozzarella pour l'onctuosité)
et de l'aneth ciselé...
On fait cuire environ 40mn
au four à 180°,
on démoule une fois refroidi...


Je n'oublie pas les autres recettes !
A demain,
bon appétit !

jeudi 13 septembre 2012

Grand coup de mistral : fin des repas du soir sur la terrasse

Depuis hier,
un fort mistral balaie la ville,
et aujourd'hui, rafales prévues à 80km/h :
plus de repas le soir sur la terrasse....
Il commence à faire nuit plus tôt,
une des dernières photos
prises le soir
avec ces tomates confites
et ce morceau de focaccia...


A demain
avec les recettes que vous avez choisies....

lundi 10 septembre 2012

Choisissez votre recette !




Pour cette semaine,
nous vous proposons,
(avec publication le prochain week-end)

en "antipasti" :
Salade de melon, concombre, feta et pois chiches
Salade de poulet à l’orange 
Fonds d’artichauts au jambon cru et au chèvre  

comme "primi" :
Tarte Tatin au fenouil et au gruyère 
Cake au fenouil
« Sformatino » de riz rouge aux légumes et aux Saint-Jacques


et un "secondo" :
"Baccalà in umido"

A très bientôt
et bonne semaine à tous !

dimanche 9 septembre 2012

Repas de fête à Cassis

Chaque année,
nous allons fêter la rentrée
dans un très bon restaurant,
invités par le papa de Totirakapon...
Nous n'avons pas failli à la tradition,
et nous sommes allés, hier,
à midi,
manger à "La Villa Madie",
considérée
comme le meilleur restaurant de Cassis...


Il faisait un temps splendide
et nous avons pu manger
sur la terrasse ombragée,
avec vue imprenable sur le Cap Canaille...
(voir Norma, ces jours prochains...)

De petites friandises d'apéritif...


pour accompagner un Bandol blanc de 2011...


Une crème de cabillaud
à la coriandre en amuse-bouche...


avec un pain maison,
absolument sublime !


Un carpaccio de boeuf et sa langoustine grillée
sur une fricassée de légumes au wasabi,
le tout servi avec une tartine au lard de Colonnata...


Un tartare de poulpe 
sur une concassée de tomate au basilic...


servi avec son pan-bagnat
(anchois, mozzarella, tomate, olive)....


Et enfin,
"the last but not the least",
un loup, ( d'une fraîcheur 
et d'une saveur incomparables).
cuit au barbecue lyonnais.


Je ne connaissais pas ce concept de "barbecue lyonnais"
(un barbecue couvert, d'après les explications...)


"Niente dessert,
come di solito"
mais quelques petites mignardises 
pour accompagner
un excellent café "ristretto".


Un splendide repas,
dans un cadre magnifique,
un grand merci
pour ce merveilleux souvenir
de cette rentrée 2012 !

samedi 8 septembre 2012

"A scuola di Cucina" : les tomates séchées (suite et fin)

Voici donc les trois recettes
choisies par vos soins...

Anne et Amartia 
ont opté pour les "stuzzicchini'
de concombre et de tomates séchées.
Comme on le voit sur la photo,
la recette est très simple :
on coupe environ 20 rondelles de concombre,
on dépose par dessus
un morceau d'anchois
(à l'huile ou au sel,
mais dans ce dernier cas, bien rincé),
un morceau de tomate séchée
et on plante "uno stuzzicadenti"
(cure-dents)
pour faire tenir le tout...
Voilà un accompagnement
pour l'apéritif
aussi rapide à réaliser que délicieux...


Les feuilletés aux tomates séchées
tentaient bien Mireille,
on va lui donner la recette...
Là encore, très facile à faire
et délicieux à l'apéritif...
On étale la pâte feuilletée
et on coupe les bords pour obtenir un rectangle
ou un carré.
On dispose par dessus 
250g d'olives noires et vertes hachées,
et
100g environ de tomates séchées hachées
également.
On arrose le tout d'un filet d'huile d'olive,
on roule la pâte feuilletée sur elle-même,
on coupe des tranches de 2cm
et on les fait cuire 
(espacées, car la pâte va gonfler !)
à 200° pendant 25mn environ.

 (photo "A Tavola")

Une variante de ces feuilletés
consiste à tartiner la pâte
de "pesto genovese",
à disposer une tomate cerise 
tous les 2 ou 3cm,
à la rouler sur elle-même,
la découper et la faire cuire,
et en les en arrosant de pesto 
juste après être sorti du four.

Et enfin,
choisi par Linda et Mireille,
le saumon à la mozzarella et aux tomates séchées.


On fait cuire un pavé de saumon
environ 15mn à four très chaud,
puis on le sort du four,
on dispose par dessus
une tranche de mozzarella
(ou de scamorza),
des olives noires (ou vertes) 
dénoyautées et coupées en petits morceaux,
1 ou 2 "pétales de tomates"
également coupés en morceaux
et on remet au four 10mn,
le temps de faire fondre le fromage...
Inratable et délicieux....

Bonne journée
et bon appétit...

vendredi 7 septembre 2012

Salade de fèves aux tomates séchées et rougets aux deux tomates

Nous revoilà,
pour notre rendez-vous
de la fin de semaine !

Demain, nous vous présenterons
les 3 recettes à base de tomates séchées
choisies par Amartia, Mireille,
Anne et Linda.

Nous vous parlerons aujourd'hui
d'une recette très facile,
"un piatto veramente semplice e veloce 
da cucinare ma davvero gustoso e profumato"
comme dirait l'ami Max.
Il s'agit d'une salade de fèves,
de tomates séchées et de mozzarella,
qui nous vient de "La Cucina del Corriere".
La recette est dans le titre...
Nous avons mélangé
des fèves pelées surgelées
et cuites, 
avec des morceaux de mozzarella
et quelques pétales de tomates séchées
coupés en petits morceaux.
On ajoute un filet d'huile d'olive
et de jus de citron.
On peut ajouter
quelques feuilles de salade,
de la mâche par exemple,
et voilà une entrée 
vraiment délicieuse !


Ensuite, un "secondo"
(des rougets aux deux tomates"),
qui promettait beaucoup
sur le papier,
mais qui nous a un peu déçus.
Pour une fois,
nous présenterons
une recette
qui ne nous a pas vraiment convaincus...
Cela change un peu,
car je pense, en outre,
 qu'il ne faudrait pas grand-chose
pour la transformer
 en une quasi réussite...
J'avais prévu de faire
"una ricetta filmata",
vous y avez donc droit...

Les ingrédients tout d'abord,
des tomates jaunes et rouges
et de la mozzarella...


Première suggestion de modification :
l'utilisation de mozzarella.
J'ai suivi les quantités indiquées,
et elles ne sont pas adaptées,
une seule boule aurait largement suffi, 
d'autre part, c'est un fromage
trop liquide, trop aqueux
à la cuisson,
il conviendrait de la remplacer
par de la "scamorza" et du "cacetto",
qui vont moins "faire de l'eau"...
Un fromage frais de chèvre
conviendrait peut-être également,
mais serait moins italien...


On alterne donc les tranches 
de tomates dans un plat,
(on peut aussi utiliser 
des plats individuels,
mais transparents...)
en insérant des tranches de mozzarella...


On place de petites branches de thym
par dessus,
puis on pose les filets de rougets,
et on fait cuire le tout
environ 15mn,
le temps que la mozzarella fonde...



Je pense qu'il faut utiliser moins de rougets 
que ne l'indique la recette,
quitte à en couper un en lanières,
et qu'il faut faire cuire
le plat plus longtemps,
peut-être 20mn...
Le résultat n'était pas vilain,
mais la mozzarella avait rendu trop de liquide
et les rougets étaient à peine cuits.


Je pense que l'on doit pouvoir
améliorer la recette originale,
si quelques courageux
veulent tenter le coup, 
je crois que les quelques remarques 
que j'ai faites devraient y contribuer...

On s'est consolés
avec cet excellent "Sancerre"...


Bonne journée,
à demain !