Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


vendredi 30 novembre 2012

Le restaurant "Belle Parti" à Padova (1)

Nous continuons aujourd'hui
notre "tournée des Grands Ducs"
avec un excellent restaurant 
de Padoue : "Belle Parti"  (clic clic)
situé dans une petite rue
perpendiculaire au Corso Milano,
la "Via Belle Parti".
Une très belle vue 
de la plus grande place de Padoue,
"Il Prato della Valle",
photo qui nous vient du site "OscarBlu" (clic clic).
La place, entourée de 78 statues,
est toute proche de la basilique de saint-Antoine de Padoue
et accueille un marché les samedis.


Le restaurant propose
une cuisine de Vénétie
très raffinée
et était archi-complet
les deux soirs où nous y sommes allés...


En amuse-bouche,
de la "soppressa in tecia"
sur polenta liquide...
La "soppressa" est un gros saucisson
de Vénétie
que l'on peut faire rissoler...


Une petite friture,
sur polenta également...


Une "Variazione di pesce cotto"
(coquille Saint-Jacques, crabe,
langoustine croquante et baccalà mantecato)...


Une "marinata di manzo 
all'olio di sesame",
aux dires de Norma,
le meilleur carpaccio de sa vie !


"Il gran fritto di Belle Parti
di mare e di orto",
on reste un peu dans le même esprit
que pour l'entrée...


Et "un filetto di manzo
con erbette e fave"
cuit à la perfection...


Le tout au Prosecco...
Nous avions déjà mangé
deux fois dans ce restaurant,
et en avions gardé un excellent souvenir...
Il semble avoir encore gagné en qualité,
accueil et convivialité.

Une excellente adresse à noter sur ses tablettes !

Bonne journée à tous !

lundi 26 novembre 2012

Films et chansons (1)


Une nouvelle rubrique,
qui commence aujourd'hui,
et qui évoquera
des films et des chansons 
célèbres, ou moins célèbres...

Aucune logique,
ni chronologique, ni thématique, 
ce sera au gré des souvenirs,
des coups de coeur,
des disponibilités sur la Toile....

Nous commencerons
par un film un peu oublié,
et qui a un peu vieilli, également,
"Soldier blue"
et la très belle chanson du générique de fin
chantée par Buffy Sainte-Marie.

Soldat bleu ou Le Soldat bleu (Titre original Soldier Blue
est un film américain de Ralph Nelson, sorti en 1970 
avec Candice Bergen, Peter Strauss, et Donald Pleasence.



Une colonne de l'armée américaine escortant un important convoi de fonds est attaquée par des Cheyennes. La bataille vire au massacre ; les militaires sont impitoyablement exterminés. Seuls survivent un jeune soldat fraîchement incorporé, Honus Gent, et Kathy Maribel Lee, jadis enlevée par les Cheyennes, relâchée par le chef de la tribu (qui l'avait prise pour femme), dans le but de rejoindre son fiancé, un officier d'état major.
Le couple décide de rejoindre Fort Union, mais pour cela il doit traverser une contrée sauvage et hostile. Honus Gent s'avère peu expérimenté et malhabile, tandis que la jeune femme lui enseigne le savoir qu'elle tient des indiens et lui explique sans succès que l'attaque du convoi militaire relevait d'un acte de défense contre le génocide dont les Cheyennes sont victimes depuis au moins deux ans (époque de son arrivée dans la tribu) ; de surcroit les indiens avaient besoin de l'or convoyé pour acheter des armes. Au terme de leurs péripéties, Honus Gent découvre le bien-fondé des propos de Maribel : le massacre par l'armée américaine du village indien où avait vécu Maribel avec son mari cheyenne. (Wikipedia)

Le film renvoie à l'histoire du massacre de Sand Creek, le 29 novembre 1864, par neuf cents hommes de la cavalerie US. Les soldats assassinèrent beaucoup de femmes et d'enfants, prirent une centaine de scalps et commirent de nombreux viols et mutilations.
La violence de certaines scènes (à ce titre, le film était interdit aux moins de 13 ans) montre, pour la première fois, la cavalerie américaine, non plus comme une armée de héros, mais comme une meute de barbares cruels, lâches et sanguinaires. Le ton violemment anti-belliciste du film s'inscrit en outre dans le contexte de la guerre du Viet Nam : le film sort quelques jours avant que l’on apprenne le  massacre de My Lai).

Vous trouverez une excellente présentation du film sur le site "Critikat" en cliquant ici.

Et pour finir, le début des paroles de la chanson 
de Buffy Sainte Marie :
 (née Beverly Sainte-Marie)
 compositrice, parolière, chanteuse, 
actrice canadienne,
d'appartenance ethnique amérindienne,
née le 20 février 1941 
dans une réserve indienne Cree,
au Saskatchewan, (Canada).
Elle est en particulier l'auteur de la chanson à succès 
Bury my heart at Wounded Knee 
(Enterre mon cœur à Wounded Knee)
qui commémore le massacre de Wounded Knee, 
ainsi que Up where we belong, 
interprétée par plusieurs artistes.


"I tell you a story, it's a true one
And I'll tell it like you'll understand
And ain't gonna talk like some history man

I look out and I see a land
Young and lovely, hard and strong
For fifty thousand years 
We've danced her praises 
Prayed our thanks and we've just begun

This is, this is my country 
Young and growin' free and flowin' sea to sea
Yes this is my country
Ripe and bearing miracles in ev'ry pond and tree
Her spirit walks the high country
Givin' free wild samples 
And settin' an example how to give
Yes, this is my country
Retchin' and turnin', she's like a baby learnin' how to live".


Bonne semaine à tous
et n'hésitez pas à m'envoyer vos suggestions
pour cette rubrique !

dimanche 25 novembre 2012

"Crema di zucca e lenticchie" et "Torta salata con zucchine e ricotta"

Aujourd'hui, les noms des recettes
sont en italien,
mais les recettes seront en français...

Tout d'abord, cette "crème de courge aux lentilles".
Nous ne sommes pas des fans
des courges, potimarrons 
et autres cucurbitacées,
si ce n'est dans la soupe,
et encore à petites doses,
et pourtant nous avons trouvé 
cette crème délicieuse.
On fait revenir environ 500g de courge,
coupée en petits cubes,
dans de l'huile d'olive
avec 1 oignon émincé.
On ajoute ensuite 
environ 50g de lentilles,
(dans notre version, 
j'ai ajouté un peu plus de lentilles,
d'où la couleur plus foncée)
du sel, du poivre,
1 pincée de noix muscade
et on couvre avec 60cl de bouillon.
On laisse cuire 25mn
puis on mixe le tout.
C'est prêt !
(On peut ajouter une cuillère à soupe 
de crème fraîche avant de mixer,
pour rendre encore plus crémeux...)


La tarte salée aux courgettes
et à la ricotta
sera parfaite pour un dimanche pluvieux,
comme aujourd'hui....
On fait revenir 4 courgettes
coupées en rondelles dans de l'huile d'olive
avec 1 oignon émincé. 
(Nous avons ajouté 
2  endives de Trévise,
"il radicchio",
à la préparation.)
On verse ensuite par dessus
1 louche de bouillon de légumes
et on laisse cuire
jusqu'à évaporation presque totale du liquide.
On laisse refroidir...
Pendant ce temps, on bat 2 oeufs,
on les mélange avec 30g de parmesan râpé,
et séparément,
on mélange 200g de ricotta 
(à défaut, on peut utiliser 
un fromage de chèvre frais, 
type petit Billy)
à 10cl de crème fraîche liquide.
On poivre
et on ajoute 1 pincée de muscade.
On mélange les deux préparations.
Sur une pâte feuilletée,
on répartit les courgettes,
avec leur liquide de cuisson,
et on verse la crème à la ricotta par dessus.


On fait cuire au four
à 180°
environ 45mn. 


La tarte est aussi bonne chaude
que froide...

Bon dimanche à tous !

samedi 24 novembre 2012

Salade de kiwi et d'avocat et rôti de boeuf au fenouil

Après les roboratives nourritures
présentées hier,
aujourd'hui, du simple et du diététique !
Deux recettes qui nous viennent
de "La Cucina del Corriere" n°37.

Une originale
"Salade de kiwi et d'avocat"
dont la recette tient toute dans le titre :
il suffit d'ajouter
aux 2 kiwis pelés et coupés en rondelles
1 avocat coupé en petits morceaux,
de l'huile d'olive
et beaucoup de persil ciselé !


Simple, 
et vraiment diététique
en plus d'une association
très originale !


Ce splendide "rosbif"
dans la "tende de tranche" (clic clic)
pourra être mariné
dans du vin blanc
et des graines de fenouil
et des feuilles de romarin hachées
pendant 1 heure ou 2,
(en le retournant)
puis cuit au four,
dans sa marinade,
le moins longtemps possible,
pour qu'il reste bien saignant...


Une seule tranche,
avec quelques haricots verts
cuits à l'eau
et au gros sel,
ne devrait pas apporter trop de calories !


Bonne journée à tous !

vendredi 23 novembre 2012

"La Locanda del Feudo" à Castelvetro di Modena

Une halte, sur le chemin du retour,
en Emilie-Romagne,
dans un petit village, à 15km de Modène,
à Castelvetro di Modena.

Deux des produits les plus prestigieux
d'Italie se produisent non loin de là :
à Maranello, nous avons pu prendre livraison 
de notre voiture...


...et malgré son coffre exigu ,
 rapporter quelques litres
"d'Aceto balsamico tradizionale di Modena" :
on remarque bien sur la photo les 5 petits tonneaux
dans lesquels le vinaigre balsamique est affiné :
Tout le savoir-faire des producteurs
réside dans l'évaluation du temps de fermentation 
et de séjour d'un tonneau à l'autre car il n'entre aucun autre ingrédient 
dans la composition du vinaigre balsamique :
 le vinaigre passe donc dans ces différents tonneaux 
de plus en plus petits :
 tonneau de chêne, tonneau de châtaignier, tonneau de cerisier, 
tonneau de frêne, tonneau de mûrier puis mise en bouteille. 


On trouve 2 ou 3 restaurants dans le village,
dont "La Locanda del Feudo"...



qui a deux très jolies salles,
dont l'une est en sous-sol... 


et une carte digne
de la tradition gastronomique de la région.




Un verre de Lambrusco,
à l'apéritif :
LE vin de la région,
un rouge pétillant léger
qui se marie idéalement
avec la mortadelle
et le Parmigiano-Reggiano.


Nous avons fait 
le repas complet,
avec "Antipasti" :
assiette de charcuteries locales
choisies par le chef
("Selezione di salumi a cura dello chef")


Un ramequin d'épinards sur de la crème de Parmesan
accompagné de vinaigre balsamique,
nous avons découvert, à cette occasion,
l'association parfaite
entre l'épinard et le balsamique !


Des "Primi" :
 "Tortelli de courge et de pancetta",
évidemment accompagnés de balsamique...


Une parenthèse :
ambiance très bon enfant,
voire "doncamillesque"
dans la petite église du village
qui signale les jours de confession
et la vente de "tortelli" faits maison
sur la même affichette....


Pour Norma,
des "tagliatelle al tartuffo"
(aux truffes),
le plat n'était pas sur le menu
et constituait
en quelque sorte
"le plat du jour"...


Et pour finir, des "Secondi":
(nous avons supprimé le dessert
au profit d'un bon café...)
Un très beau et très bon
"arrosto di vitello con crema all'aglio"
(rôti de veau à la crème à l'ail).


Et "salsiccia e costato di mora romagnola
in umido"...
(saucisse et côtes de porc romagnol)
Le seul plat un peu décevant
de cet excellent repas,


qui nous a permis de goûter 
à la "vraie" cuisine d'Emilie-Romagne,
aussi riche de saveurs
qu'inventive
dans ses associations.
Une excellente adresse
à recommander vivement !

Bonne journée à tous !

lundi 19 novembre 2012

"Sale & Pepe" et les autres

Les magazines de Novembre !
Il était temps,
ceux de décembre sortent 
la semaine prochaine....


dimanche 18 novembre 2012

Quelques bars et cafés italiens

Quelques souvenirs
de haltes dans de célèbres
et moins célèbres bars et cafés d'Italie...

Honneur au "Harry's Bar"...(clic clic)


...dont nous avons souvent parlé..


Sa célèbre porte d'entrée...


et ses cafés sublimes !


Un petit bar très sympa
à Castelvetro di Modena, (clic clic)
nommé "L'Eglise"
( en français)
et où l'on écoutait FIP...




Mais à part cette ambiance française,
on était en Emilie-Romagne profonde,
et l'on servait des piadine au prosciutto crudo
splendides...


 Un détour par le "Pedrocchi" (clic clic)
de Padova s'impose !




Puis, un autre "caffè" prestigieux
Ambiance feutrée
et addition salée
pour des produits pas toujours exceptionnels :
les cafés étaient très moyens
et la "brioche con la marmellata" juste correcte....


Il paraît que dans les années 70
lors des "manifs" étudiantes
la vitrine volait en éclats régulièrement
et les gâteaux disparaissaient....  



Toujours à Bologne,
ambiance très années 70 toujours,
avec le "BiDiBo", (clic clic)
piazza Maggiore...


ses décorations murales...



Et la voiture du patron
ou celle de "Mentalist" ?....

On ne voit plus ces belles voitures en France...
(vous aurez reconnu la DS 23, la 4L et la 2cv...)



Une dernière halte à Ravenne...
Dans ce sympathique
"caffè lunch"... 


On n'oublie pas que dans la région
on fabrique les Ferrari
et les Lamborghini,


mais la spécialité que l'on préfère
c'est quand même les piadine !


Bon dimanche à tous !