Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


mardi 31 janvier 2012

Ma dernière séance (6) : les années 60

1964,
l'année des
 "Parapluies de Cherbourg", 
du "Gendarme de Saint-Tropez"
et des "Cheyennes" de John Ford,
mais aussi de "Week-end à Zuydcote"
d'Henri Verneuil.
(Jean-Paul Belmondo,
Jean-Pierre Marielle, Pierre Mondy, François Périer,
 Georges Géret et Catherine Spaak) L'intrigue du film se déroule
durant la bataille
de Dunkerque (25 mai -3 juin 1940),
Zuydcote étant une commune proche de ce port...
Il est adapté du roman éponyme de Robert Merle
qui fut fait prisonnier à Dunkerque en juin 1940.
En neuf jours, 338 226 combattants (dont 123 095 Français) ont pu être évacués;
la Wehrmacht a capturé quelque 35 000 soldats, quasiment tous Français.
Encerclées à Dunkerque, les troupes franco-britanniques
 ont mené une résistance désespérée,
destinée à gagner un laps de temps nécessaire
à l'embarquement du gros des troupes
vers le Royaume-Uni, aidées par l'indécision d'Adolf Hitler
qui donna un ordre d'arrêt des armées allemandes devant Dunkerque.
 L'évacuation s'est opérée à l'aide de tous les navires
que la Royal Navy put réquisitionner pour traverser la Manche.
 (Wikipedia)

Ce film est bien représentatif
de « La qualité française » des années 60.

Un cinéma de vedettes et de scénaristes :
un cinéma « de film du dimanche soir » de notre enfance...
Le film m'a toujours fait penser
à ces vers d'Aragon :

"Sa vie elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
À quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désarmés incertains"

lundi 30 janvier 2012

Souvenirs de Ligurie

Pour commencer la semaine,
voici un message
sur les produits de Ligurie,
qui était prêt depuis
déjà quelque temps...

"La farinata",
cette délicieuse
galette de farine de pois chiches...
Le "pesto"
aux saveurs incomparables...
"L'huile d'olive"
de "taggiasche",
ces petites olives noires
typiques de Ligurie...
Les "frittelline de gianchetti",
des beignets à base de petits alevins...
Et enfin,
la délicieuse "focaccia col formaggio"
que l'on trouve partout
entre Ventimiglia et Genova...


Bonne semaine à tous !...

dimanche 29 janvier 2012

Nos coups de coeur 2011 : les desserts...

Nous terminons aujourd'hui
ce tour d'horizon 2011
avec les desserts.
Vous savez tous qu'il ne s'agit pas
de notre tasse de thé,
aussi a-t-il été bien délicat
d'en trouver quelques uns
pour cette rubrique...

Toutefois,
cette "soupe de pastèque et de pêche"
(11 août)
a retenu notre attention...


En souvenir d'un séjour à Pavie
et de notre rencontre
avec Paola et Giovanni,
la "Torta Paradiso"
(17 juin)
s'imposait également !



Et enfin,
la délicieuse
"Tarte aux pommes et aux poires
aux pépites de chocolat"
de Norma
a été vraiment  LE  dessert de l'année !


Elle mérite
une "standing ovation" !

Bon dimanche à tous !

samedi 28 janvier 2012

Bon anniversaire, Norma !

Bon anniversaire
au blog de Norma !

Déjà 3 ans !
Pour fêter ça,
Voici un "word cloud"
à partir de tous ses libellés
et créé grâce au programme
que vous trouverez à cette adresse :
(Merci à Michelaise,
pour le tuyau...)
 
Wordle: Anniversaire Norma

vendredi 27 janvier 2012

Des agrumes et du poisson...

Voici deux recettes qui nous viennent
de "La Cucina del Corriere",
et qui sont bien dans la veine "diététique"
des dernières publications...

Tout d'abord,
ces "filets de poisson
aux épinards et aux agrumes".
La recette originale prévoit
des filets de soles
mais on peut utiliser tous les poissons blancs.
Nous avons choisi des dos de cabillaud
et utilisé une salade d'agrumes "Picard"
où les pamplemousses et les agrumes
sont déjà pelés à vif....


On récupère le jus des agrumes,
et on y fait cuire les filets de poisson,
avec un filet d'huile d'olive
et du persil et du basilic ciselé.
(Au four à 180°
pendant 15mn environ.)
Pendant ce temps,
on fait revenir les feuilles d'épinards
dans un fond d'huile d'olive
avec une échalote émincée,
on ajoute en fin de cuisson,
les quartiers d'agrumes.
On fait chauffer le tout
et on dispose cette préparation
dans les assiettes.
On ajoute les filets de poisson
par-dessus et c'est prêt !

Toujours à base d'orange
et de pamplemousse,
"cette salade tiède de Saint-Jacques
aux agrumes".
La recette est quasiment dans le titre.
Pour faire diététique,
on évite de poêler les noix de Saint-Jacques
dans le beurre (!),
on les passe plutôt au four,
sous le gril,
le temps de les faire dorer
à votre convenance.
On les dispose alors
sur des quartiers d'agrumes
mélangées soit avec de la roquette
comme sur la photo,
soit avec des épinards (crus, cette fois).
Un filet d'huile d'olive,
quelques gouttes de balsamique,
sale e pepe quanto basta....


Ce vin blanc de Suisse
sera parfait pour accompagner les deux recettes...


Bon appétit à tous !

mercredi 25 janvier 2012

Ma dernière séance (5) : les années 60

Toujours en 1963,
nous avons d'autres chefs-d'oeuvre,
comme :
"Les oiseaux, Cléopâtre, Landru, Le Mépris"...
Nous avons choisi 
"Les Tontons flingueurs"
de Georges Lautner
(un film franco-italo-allemand),
dialogué par Michel Audiard,
avec Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche,
Robert Dalban, Venantino Venantini
et l'ineffable Jean Lefèvre...
La scène de la cuisine
et son "Touche pas au grisbi, salope !"
de Francis Blanche est toujours un grand moment...

Voici quelques autres répliques célèbres
de Michel Audiard :

"Un intellectuel assis va moins loin qu'une brute qui marche."
"Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît."
"Un gentleman est quelqu'un qui est capable de décrire Sophia Loren sans faire de gestes."
" Le jour est proche où nous n'aurons plus que "l'impôt" sur les os."
"On n'emmène pas de saucisses quand on va à Francfort."
"Quand les types de 130 kilos disent certaines choses,
les types de 60 kilos les écoutent."
"La justice, c'est comme la Sainte Vierge, si on ne la voit pas de temps en temps,
le doute s'installe."
Les traditions ? C'est comme ça qu'on appelle les manies
dès qu'il s'agit de fêtes militaires ou religieuses."
« Il vaut mieux s'en aller la tête basse que les pieds devant."

Vous en aurez certainement d'autres à proposer....

mardi 24 janvier 2012

Repas diététique : courgettes sautées et poireaux aux oeufs de caille

Voici deux propositions de plats
 avec peu de calories :
ces "battoncini" de courgettes
sautées avec quelques feuilles de sauge
et un filet d'huile d'olive.
Pour les plus gourmands,
on a le droit d'ajouter du parmesan râpé,
et de le laisser fondre,
en fin de cuisson....


Ces "poireaux cuits à la vapeur"
servis avec quelques oeufs durs de caille
et un "salsa verde"
juste à base de persil, d'olives noires dénoyautées,
et d'un peu de mie de pain,
le tout mixé dans l'huile d'olive...


Il est interdit de saucer
avec du pain bien frais !

lundi 23 janvier 2012

Ma dernière séance (4) : les années 60

Pour célébrer cette année 1963,
riche en grands films
et en succès,
nous avons tout d'abord choisi
 LE chef-d'oeuvre de Visconti :
"Le guépard".
 « Si nous voulons que tout reste comme avant,
il faut que tout change. »
(Il gattopardo). Avec : Burt Lancaster (Fabrizio Salina), Claudia Cardinale (Angelica Sedara), Alain Delon (Tancredi Falconeri ), Paolo Stoppa (Calogero Sedara), Romolo Valli (Père Pirrone), Serge Reggiani (Ciccio Tumeo), Terence Hill (Le comte Cavriaghi), Pierre Clémenti (Francesco Paolo Salina) 3h25.


En 1860, l'armée de Garibaldi débarque à Marsala, en Sicile. Face à la révolte populaire, le Prince de Salina (Burt Lancaster) décide de quitter son palais et de gagner le village de Donnafugata où il possède une vaste demeure. Son neveu, Tancredi (Alain Delon), rejoint les Garibaldiens et participe aux diverses batailles de libération de l'île. Il accompagne ensuite son oncle et lui permet de rejoindre sa villégiature. A son arrivée à Donnafugata, la famille de Salina est accueillie par le maire, Don Calogero. Un dîner est donné chez le Prince où sont conviés les notables de la ville. Tancredi y fait la rencontre d'Angelica (Claudia Cardinale), la fille de Don Calogero dont il tombe follement amoureux. (C'est l'extrait choisi.)
Le Prince de Salina prend leur relation sous son aile et choisit d'œuvrer à leur bonheur...(source dvdclassik)

Si "Le Guépard" sonne le glas de l’aristocratie féodale, jamais les événements ne permettent aux classes populaires d’accéder à leur liberté. Chez Visconti, la lutte des classes échoue toujours. Sur ce point, le cinéaste poursuit une réflexion engagée depuis longtemps (depuis ses premières rencontres avec Jean Renoir) et dont sa période néoréaliste fut l’expression.

"Nous étions les guépards, les lions, ceux qui les remplaceront seront les chacals, les hyènes, et tous, tant que nous sommes, guépards, lions, chacals ou brebis, nous continuerons à nous prendre pour le sel de la terre." dit Fabrizio, avec la juste conscience que le pouvoir change de mains…"

Bonne semaine à tous !

dimanche 22 janvier 2012

Nos coups de coeur 2011 : "i secondi" : poissons et viandes

Voici, avec un peu de retard,
notre sélection de "secondi"
pour l'année 2011.
Il a fallu faire des choix
car il y a eu beaucoup de découvertes...
et les coups de coeur ont été nombreux !
Je rappelle que le nom de la recette
et la date (2011) permettent de les retrouver
facilement grâce au moteur de recherche.

En ce qui concerne
les poissons,
deux sont à l'honneur :
le saumon et le cabillaud.
Tout d'abord
ces "cannelloni de saumon fumé au chèvre"
du 23 juin.


Très délicats et très diététiques,
ces "Tournedos de cabillaud
au pesto et aux courgettes"...
(12 août)


Ce "Merluzzo in bianco"
d' Emilie-Romagne
("Cabillaud en blanc")
n'est pas moins diététique...
(20 août)


Très coloré,
ce "Saumon au pesto d'agrumes
et au riz rouge"
(5 octobre).


Et enfin,
découverte de fin d'année,
même si elle a été publiée en 2012,
ce "Tartare de saumon à l'avocat et à la pomme verte"
(15 janvier 2012)


En ce qui concerne
les viandes,
cinq coups de coeur également.

En premier lieu,
le "Roberspierre" (sic)
découvert à Padova en décembre.
(publié 11 janvier 2012)



Ensuite,
ce "Veau confit au caviar de cèpes"
de chez Rabanel, à Arles.
(17 février)


Le "Polpettone Arlecchino"
avec du "zampone" ou du "cotechino".
(23 mars)


Ces "Côtelettes d'agneau
au crumble de pignons"
sont un peu plus diététiques.
(16 août)
Signalons que ce crumble de pignons
peut accompagner
des filets de saumon....
(14 août)


Un grand classique de l'été,
la "salade de lapin à la menthe",
(20 août)
une délicieuse variante
du "tonno di coniglio"...


Et enfin,
comment ne pas citer
cette grande découverte,
même si ce n'est pas un "secondo",
à proprement parler,
le "Culatello di Zibello" !
("Antica Corte Pallavicina")



Bon dimanche à tous !

samedi 21 janvier 2012

Tarte Tatin aux artichauts

Aujourd'hui, 1er Pluviose !
Et nous n'avons pas vu une goutte d'eau
depuis au moins 2 mois...

Une idée pour le week-end
qui nous vient de "Sale & Pepe"
de janvier,
cette Tarte Tatin aux artichauts.
La tarte Tatin désigne
d'habitude une tarte aux pommes renversée,
on en connaît tous à peu près l'origine,
qui nous est rapplelée ici.
Dans cette recette,
les fruits sont remplacés
par de petits artichauts violets
que l'on commence à trouver sur marchés,
(sinon faire un saut à Venise,
à la Pescheria...).


Le résultat sur la couverture du magazine
me semble un peu différent de la réalité...
La recette n'est pas très difficile à réaliser.
On enlève les feuilles extérieures
 de 10 à 12 petits artichauts,
on coupe le sommet des feuilles,
on conserve le plus possible du pied,
(sur la photo, cela me semble un peu exagéré,
car cette partie est dure ou fibreuse...)
on les coupe en deux et
on les met à cuire dans de l'eau citronnée
pendant 10 bonnes minutes.


Une fois égouttés,
on peut les faire rissoler rapidement
dans un fond d'huile d'olive
pour parfaire la cuisson,
puis on les dispose sur un moule
légèrement huilé,
on ajoute un filet de miel liquide,
quelques pignons,
du sel, du poivre
et on recouvre
avec de la pâte feuilletée.
On fait cuire au four préchauffé à 180°
pendant 20mn environ,
le temps que la pâte soit cuite
et que les artichauts aient eu le temps de
de caraméliser un peu,
ma non troppo !
(Si vous avez de petits moules,
on peut préparer
des portions individuelles
en plaçant 1 ou 2 artichauts par moule,
le temps de cuisson au four en est réduit,
évidemment.)


Molto sfizioso !
Et nous espérons que ce sera
une idée de recette
pour votre week-end !

vendredi 20 janvier 2012

Le marché du Rialto (2) : les légumes, les fromages, les pâtes...

Voilà un mois,
nous nous promenions parmi les étals
de la Pescheria...
Après celles  les poissons,
voici des photos de légumes colorées
et de quelques autres spécialités vénitiennes...

"Peperoncini" en grappes,
tomates séchées
et contraste ombre et soleil...


C'est la pleine saison du "radicchio tardivo"
que l'on trouve entre 4 et 8 € le kg...


C'est aussi la pleine saison
des petits artichauts
"castraure",
certains de San Erasmo, d'autres de Sicile...


En traversant le pont du Rialto,
on trouve les pâtes parfumées
de chez Rizzo :
aux champignons, à la myrtille,
à l'oignon, au peperoncino,
au curry, à l'artichaut,
au chocolat,
il y en a pour tous les goûts !


Et on termine
sur un morceau de fromage,
avec de l'Asiago
du Brà stagionato
et de la tomme de brebis noire....



De beaux et bons souvenirs !

Bonne journée  à tous !

jeudi 19 janvier 2012

Ma dernière séance (3) : les années 60

Aujourd'hui, deux films
de 1962.
"Le doulos"
de Jean-Pierre Melville
avec Serge Reggiani...
Un splendide Melville
avec des répliques cultes comme :
"Salut les hommes, et tant pis si je me trompe !"
(Reggiani entrant dans sa cellule).
Voir ici une très belle chronique
consacré à ce film noir...


Et probablement le meilleur western
de l'histoiredu cinéma :
"L'homme qui tua Liberty Valance"
de John Ford,
avec John Wayne
et James Stewart.
La bande annonce avec
la scène où le bandit Liberty Valance
(Excellent Lee Marvin,
dans le rôle du méchant...)
essaie d'humilier James Stewart
en lui faisant un croche-pied pour
qu'il renverse le plateau
qu'il porte...
John Wayne se lève et dit :
"C'était mon steak, Valance !..."


Et celle-ci :
« On est dans l'Ouest, ici.
Quand la légende dépasse la réalité,
alors on publie la légende ».

mercredi 18 janvier 2012

Polpettone de boeuf aux olives vertes

Ce "polpettone" de boeuf
aux olives vertes
peut également être présenté
sous forme de petites boulettes ;
dans ce cas, on peut les servir
sur un coulis de tomates un peu épais
parfumé de quelques feuilles de menthe...


La recette est très simple :
on mélange 400g de boeuf haché
avec 200g d'olives vertes dénoyautées
et hachées,
on incorpore 2 oeufs durs,
1 gousse d'ail
(le tout haché
avec les olives, c'est plus simple),
beaucoup de persil
et de menthe, ciselés finement,
un filet d'huile d'olive,
1 oeuf cru,
du sel et du poivre.
On forme un "polpettone"
ou de petites boulettes.
On saupoudre de chapelure
et on fait cuire environ 30mn
(15mn en cas de boulettes)
au four préchauffé à 180°.


Très simple
et délicieux !

Bonne journée à tous !

lundi 16 janvier 2012

Ma dernière séance (2) : les années 60

1961:
l'année de
"L'année dernière à Marienbad",
"Viridiana",
"Adieu Philippine",
"West Side Story".
Mais pour nous,  ce sera
"Jules et Jim" de Truffaut,
avec Jeanne Moreau...
Pour plus d'infos, clic clic :
http://www.cineclubdecaen.com/realisat/truffaut/julesetjim.htm



et la très belle scène finale
de "La Notte" d'Antonioni
avec Marcello Mastroianni...
et encore Jeanne Moreau.

Bonne semaine à tous !

dimanche 15 janvier 2012

Saumon cru et saumon fumé

Deux entrées
venant tout droit de
"La Cucina del Corriere",
et qui nous rappellent un peu
les repas de fêtes de fin d'année.
Tout d'abord,
ce "tartare de saumon à la pomme verte
et à l'avocat".


Le titre donne la recette,
car il s'agit de mélanger
(pour 4 personnes)
environ 400g de filets de saumon cru
coupés en petits dés,
(pour ceux qui auraient des difficultés
à manger du poisson cru,
on peut le remplacer par du saumon fumé...)
avec 1 pomme Granny Smith,
également coupée en dés,
1/2 avocat coupé en petits morceaux,
(on verse un filet de jus de citron
pour éviter qu'il noircisse...)
1 échalote ou 1/2 oignon,
des herbes de votre choix :
persil, coriandre, aneth,
1 cuillère à café de moutarde forte,
(voire du wasabi ou du tabasco,
pour ceux qui aiment ),
de l'huile d'olive et du sel.
On mélange le tout,
on dispose dans des ramequins
et on démoule au moment de servir.
Absolument délicieux !

Ensuite,
ces "lasagne de saumon fumé
à l'avocat",
que l'on peut également servir
comme des "maki",
ces "sushis" en forme "d'involtini",
si vous voyez ce que je veux dire...


La recette est également
presque entièrement dans le titre :
on mélange des morceaux d'avocat citronnés,
4 tomates cerises épépinées,
1 échalote émincée
avec 2 cuillères à soupe de mayonnaise.
On dispose ce mélange
entre 2 tranches de saumon fumé
ou bien on les roule dans ces mêmes tranches
et on coupe des portions de 4cm de long.
Tout aussi délicieux,
mais un peu plus calorique....

Bon dimanche à tous !

samedi 14 janvier 2012

Nos coups de coeur 2011 : "i primi"

Voici la suite
de nos coups de coeur de 2011 !

 "Il primo" parmi les "primi",
"les lasagne froides au pain carasaù"
qui nous ont régalés tout l'été !
(25 août)


Beaucoup de crèmes de légumes,
souvent froides,
comme cette "crème de petits pois et de courgettes",
(8 août)


ou cette "crème de courgettes et d'épinards",
(27 août)


ou encore,
cette "crème de haricots verts et de basilic"
(25 août)


et enfin,
"la pappa" !
(22 août)


Toutes ces soupes froides,
et quelques autres,
ont été de vraies découvertes de l'été...
Sans oublier,
cette variation aux courgettes
sur la "parmigiana".
(31 mai)


Ou encore
ce "crumble à l'italienne
de courgettes au chèvre"...
(30 mars)


Enfin, des tartes,
comme la délicieuse
"Tarte à la tomate de Norma",
(7 août)


ou la "tarte aux courgettes,
aux poireaux et au fromage"
(15 novembre)


et, pour terminer,
cette "tourte au poulet et aux courgettes" !
(19 novembre)


Les dates et les titres
vous aideront à retrouver
les recettes complètes !

Bon appétit
et bon week-end !

vendredi 13 janvier 2012

Le marché du Rialto (1) : les poissons

Aujourd'hui,
quelques souvenirs de notre halte habituelle
au marché du Rialto :
 la "Pescheria".



Ceux qui nous connaissent
savent que ce n'est pas le premier reportage
sur ce marché splendide !...


Les commerçants ne veulent pas
d'une "délocalisation"
en dehors du centre-ville !


Les "canocchie",


les "mazzancole", 


de la "pieuvre",
en fait de gros poulpes,


des seiches,


des crevettes roses de Sicile, 


des coquilles Saint-Jacques,


de petits loups de la lagune,


des Saint-Pierre, 


de petites daurades,


du thon rouge,
délicieux en tartare...


de la raie,


des anguilles,
toujours très présentes sur le marché,


et une splendide gueule d'espadon...
"Il pesce spada" étant très apprécié
également cru...


Une visite, encore une fois,
pleine de couleurs,
d'odeurs marines,
d'animation bon enfant...
Et un marché toujours aussi bien achalandé
et très fréquenté...
Bonne journée à tous !