Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


mercredi 30 mai 2012

Ma dernière séance (2) : les années 80

Les publications, pour cette rubrique,
se feront jusqu'en juillet,
le Dimanche et le Jeudi.
1981,
l'année de 
mais le choix se portera sur 
de Claude Miller
avec
Lino Ventura : Antoine Gallien, inspecteur de police
Michel Serrault : Jérôme Martinaud, notaire
Romy Schneider : Chantal Martinaud, sa femme
Guy Marchand : Marcel Belmont, inspecteur de police
Elsa Lunghini : Camille.
Un huis clos où l'on fume beaucoup... 





Quelques dialogues savoureux
de Michel Audiard :
"Les médiocres se résignent à la réussite des êtres d'exception. 
Ils applaudissent les surdoués et les champions. 
Mais la réussite d'un des leurs, ça les exaspère."

"Il est normal que les assassins nous signalent les crimes. 
Après tout, ils sont les premiers informés."

"Inspecteur Belmont : Bander par un froid pareil, il faut le faire.
Maître Martinaud : Cette remarque est frappée au coin du bon sens. Elle est même à verser au dossier de la défense. C'est très, euh… très très très amusant. Je vous promets que le jour de la reconstitution…
Inspecteur Belmont : On tirera l'affaire au clair."

1 commentaire:

Amartia a dit…

Une année pleine de films dont je me rappelle encore, certains comme si je les avais vus hier. Merci pour cet extrait.