Pointu à Cassis

Pointu à Cassis
Pointu à Cassis


« C'est ici un blog de bonne foi, lecteur.
Il t’avertit dès l’entrée que je ne m’y suis proposé aucune autre fin que culinaire et privée.
Je n’y ai aucune préoccupation de ton service ni de ma gloire.
Je l’ai consacré à la commodité particulière et gastronomique de mes parents et amis.
Ainsi, lecteur, je suis moi-même la matière culinaire de mon blog :
il n’est pas raisonnable que tu emploies ton loisir en un sujet si frivole et si vain ».


dimanche 6 janvier 2013

Un petit restau sympa à Venise...

En passant par cette petite "calle",


nous voici arrivés
devant le "Harry's Bar"...



La salle du bas
n'a pas tellement changé depuis 1931,


l'ambiance est toujours cosmopolite,
même si ce jour-là,
il n'y avait que des Vénitiens,
à part nous...


La salle du restaurant
était presque vide...


La vue est toujours magnifique...


Un Prosecco et un Bellini (analcolico !)


On peut y déguster
le vrai "Carpaccio"
inventé ici !


Celui de Norma
dans un rayon de soleil...


Argh !
Nous avons craqué
pour une part du gâteau au chocolat
du Harry's !


Un café
et "il conto, per favore..."


Un merveilleux moment
que nous nous offrons 
tous les 5 ans !

8 commentaires:

Mireille a dit…

C'est sûr, si il y a un endroit où il faut manger un Carpaccio c'est bien au Harry's.
Quant au Bellini sans alcool je ne connaissais pas, le prosecco est remplacé par quoi?
Belle journée ensoleillée.

Maïté a dit…

Quel bon rituel ! Bon dimanche, a presto !

Totirakapon a dit…

Le Prosecco est remplacé par de l'eau de Seltz ! C'est très bon, paraît-il... Je ne l'ai pas goûté...

Gine a dit…

J'aime bien ce genre d'habitudes! Bon dimanche!

Michelaise a dit…

Alors voyons, tous les cinq c'est quoi, quinquennal ? Un plaisir quinquennal voilà qui est une excellente tradition, on l'attend et on s'en réjouit... Par contre j'avoue que le Bellini sans alcool, tout de même ???!!!

Minemine et cie a dit…

Sait-on pourquoi en 1931 un bar de Venise portait un nom anglophone ?

Le gâteau au chocolat et délicieux "à regarder", je ne peux qu'imaginer ce délice.

Bonne fin de journée qui s'achève à Marseille.

Linda

Totirakapon a dit…

Linda pose toujours les bonnes questions ! Voici la réponse tirée de Wikipedia :
Le bar fondé en 1931, soit vingt ans après le véritable Harry's bar situé à Paris, par Giuseppe Cipriani tire son nom, comme le raconte son fondateur1, de celui d'un jeune étudiant américain dont personne n'a retrouvé la trace, Harry Pickering qui, arrivé à Venise dans les années 1920 avec l'une de ses tantes pour tenter de soigner un début d'alcoolisme, se vit abandonné là par celle-ci avec très peu d'argent à la suite d'un litige. Giuseppe Cipriani, alors barman de l'hôtel dans lequel résidait l'Américain, attendri par cette histoire, prêta 10 000 lires, somme considérable pour l'époque, au jeune homme pour lui permettre de rentrer dans son pays. Quelques années plus tard, Harry Pickering, guéri de son alcoolisme, revint à Venise, retrouva la trace de Cipriani et, en signe de gratitude, non seulement lui restitua la somme initiale mais ajouta 30 000 lires pour que l'ancien barman puisse s'installer à son nom. Cipriani décida d'appeler son établissement le Harry's Bar en l'honneur de son bienfaiteur, inaugurant son activité le 13 mai 1931.

Minemine et cie a dit…

Merci Totirakapon. Une belle histoire, pleine de savoir vivre et de dignité humaine.

Bonne semaine.
Linda